Wrath of Asharladon

Aujourd’hui je vais vous présenter mon petit dernier tout juste arrivé: Wrath of Asharladon. Deuxième opus de la série des dungeon crawling proposé par Wizard of the Coast, cette firme aura au moins su réhabilité ses moules de figs de D&D Mini ( qui au passage s’arrêtent en tant que tel, les figurines seront maintenant remplacées par des Tokens) et comblé un « vide » dans le genre dans le paysage ludique atuel. Car aujourd’hui, trouver un dungeon crawling jouable de 1à 5 personnes sans avoir besoin de maitre de jeu et qui se renouvelle assez bien, depuis Warhammer Quest, c’est assez « mission impossible ». Ceci explique de toute façon son succès malgrès un look très austère et des figs non peintes (alors qu’ils le faisait pour D&D Mini .. cherchez l’erreur ..).

Bref, Wrath of Asharladon succède à Castle Ravenloft (article sur ce dernier ici), cette fois-ci ce n’est pas dans une crypte ou un château infesté de zombies, squelette pour le compte (comte ? …dsl je ferais plus :D) d’un vampire en tout genre que vous devrez vous battre mais plutôt un bestiaire plus « forestier » avec à leur tête un terrible dragon rouge.  Vous croiserez donc le fer contre des nains du chaos, des serpents, ours, orques et monstres visqueux en tout genre.

Avant tout je vais donc étrenner ce superbe logo fourni par Dragontigre qui montre à quel point les figurinistes peuvent avoir une volonté de fer et sans faille. Alors tout ça est arrivé ce matin et ce n’est pas sans une certaines fébrilité que j’ai ouvert le bousin. Il faut savoir que ce jeu ne sera disponible que par l’import, WOTC ne voulant pas entendre parler d’une VF (ben tiens ça ne me surprend même pas vu leur politique avec SWM ^^) et par conséquent il faudra chercher dans un magasin spécialisé pour se le procurer. Notre ami Ludikbazard le proposant en préco sur son site je n’ai pas trop hésité, de toute façon entre sa politique tarifaire hallucinante et les avantages clients, dur de trouver mieux! (oui Ludik est notre ami, un vil tentateur avec ses offres de pousse-au-crime mais sans lui nos blogs seraient surement bien vides 😛 ).

On a beau être au courant de ce qui nous attend, la taille de la boite est énorme et impressionne toujours à la réception.

Le contenu une fois juste ouvert, ATTENTION !! Une série de plaque à dépuncher se trouve SOUS le thermoformage, m’enfin au poids vous vous en douterez .. ou alors c’est un thermoformage en béton armé !

Les monstres et héros de la boite.


The Boss !

Les 5 nouveaux héros prêt à en découdre.

Après 30min de dépunchage on obtient ça, y’a pas à dire ça fait du matos et c’est un vrai plaisir pour les yeux !

Par cntre le thermoformage il va très vite virer, le temps pour moi de trouver une petite boite pour ranger tous les pions et de toute façon une fois les cartes protégés elles ne rentrent plus dans leur espace réservé. Va falloir que je réitère mon système de rangement comme pour Castle ravenloft (à voir ici).

Au niveau du jeu le principe reste le même, chacun prend un héro avec sa tuile, on choisi certaines habilités parmis celles proposées, on choisi un scénario et c’est parti. Vous devrez bien souvent mettre une tuile objectif parmi d’autres afin de vous constituer une pile. Chacun son tour on tire une carte évènement suivant si vous avez découvert une tuile ou non où si celle-ci vous indique qu’il faut tirer une carte, on place le monstre sur la tuile et on joue son perso (att+mvt ou mvt+att ou 2x mvt), puis « ses » monstres et le vilain. Fin du tour au joueur suivant et on continue ainsi de suite jusqu’à remplir l’objectif.

A savoir que cette version propose 5 nouveaux héros complètement jouable dans Castle Ravenloft, de quoi refaire les scénarios du premier opus avec ces derniers, ou de tester ce petit dernier avec les anciens que l’ont maitrise. Bref celui qui me dit que l’on n’a pas de choix et que ça ne se renouvelle pas devra faire une partie de petits chevaux avec un mogwaï !! Dans les nouveaux arrivants on a Keyleth une elfe Paladin, Quinn un Clerc Humain, Heskan un magicien Drakéide, Tarak un ranger semi-orque et Vistra une guerrière naine.

Niveau règle il y a quelques améliorations qui viennent faire leur entrée, notamment un système de « salle », grosso modo quand vous tombez dessus vous devez mettre un certains nombre de tuiles correspondant à la grandeur de la salle, puis piocher une carte qui vous indique quoi mettre dedans,bien souvent un boss de mi niveau et/ou une multitude de monstres, le truc qui fait stresser en plein milieu de partie. Il y a aussi un système de porte qu’il faudra ouvrir ou qui peut vous « exploser » à la figure. Il y a surement d’autres nouveautés, je les détaillerais plus tard, au fur et à mesure de la francisation et des parties.

En tout cas voilà un opus qui fait plaisir, plus qu’a franciser tout ça avec l’aide de mes trictraciens préférés (merci à Jonas pour son taf énorme de traduction au fur et à mesure des news !!). Sinon pour l’avenir il s’annonce radieux puisque vers la fin de l’année WOTC à déjà annoncé ça :

De quoi varier encore les parties, même principe : un one shot rétro compatible, de nouveaux héros, de nouveaux monstres, de nouvelles tuiles … hmmm regrouper tout ça et faire un donjon « épique » ça peut le faire même si on sort du principe de base qui est : des parties rapides !!

@+

Publicités

4 réflexions sur “ Wrath of Asharladon ”

  1. Bon ben c’est foutu pour moi je craque ^^ . La future boite de Drizzt m’a motivé pour me lancer dans un nouvel achat compulsif. Allez hop un petit tour sur ludik. Un grand merci pour tout le boulot que vous faites pour la traduction.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s