Bon samedi vu que je suis allé à Nantes pour faire quelques courses en plus d’aller chercher le dernier de chez GW, j’en ai profité pour faire le tour des magasins de jds du secteur.

C’est le moment pour regarder les figurines en occasion mais aussi rajouter un petit craquage / achat compulsif. Cette fois-ci mon regard c’est tourné sur Hattari, le dernier jeu de chez Moonster Games, celui qui avait sorti GOSU l’année dernière (au passage son extension KAMAKOR est aussi en vente depuis peu !!).

Pour ce qui concerne Hattari c’est un très bon jeu de bluff pour 3 à 4 joueurs qui m’a plus lors de la lecture des règles sur son site et à conforté mon impression lors de la TT TV.

Pour vous expliquer le principe rapidement il y a dans la boite des « marqueurs d’accusation » et chaque joueur en reçoit 5 d’une couleur. Il y a aussi 8 profils de personnages qui vont de 2 à 8 plus un vierge. Dans ces profils, le numéro 5 est en rouge pour indiquer son caractère un peu « spécial ». Vous rajoutez 3 jetons, celui du premier joueur, celui qui indique le profil non vu par le premier joueur et un autre qui permet d’indiquer quel figurine a été changée et vous avez le contenu de la boite.

La mise en place à 4 joueurs est simple, on dispose 1 figurine au milieu posée de manière horizontale qui correspond au mort, 3 autres de manière verticale qui correspondent au suspect et chaque joueur reçoit un profil restant correspondant aux témoins de la scène de crime. On détermine le premier joueur qui reçoit les 3 marqueurs, ça doit ressembler à ce qui suit sur votre table :

Comment ça se passe, en fait il y a eut un meurtre (la figurine horizontale) et le but est de trouver le coupable parmi les 3 suspects (figurines verticales). Pour se faire, chaque enquêteur (joueur) va regarder secrètement son témoin puis le passer à son voisin de droite (donc recevoir un autre témoin de son voisin de gauche) et le regarder aussi secrètement. De là, le premier joueur va choisir un des 3 suspect qu’il ne pourra pas interroger (en posant le marqueur « main ») et regarder encore une fois dans le plus grand secret les deux autres. Une fois ceci fait il à 50% des informations puisqu’il aura vu 4 profils sur les 8. Avec un marqueur accusation il va tout simplement « parier » sur la figurine coupable. a savoir que le premier joueur peut, s’il le désire, changer le profil du mort avec un profil de suspect après avoir vu les deux, mais ne pourra pas regarder le nouveau venu. On indique le nouvel arrivant avec le marqueur double flèche.

Mais le coupable comment le discerner, rien de plus simple, le coupable est « normalement » la figurine avec le chiffre le plus élevé parmi les 3 suspects. Je dit bien normalement car si le « 5 » fait parti des 3 suspects, alors là ça s’inverse et c’est donc le profil avec le chiffre le plus petit qui est le coupable ! Le  tout en sachant que le profil vierge ne peut jamais être accusé! Alors bien sur on ne voit pas les 3 profils, il est donc dur de savoir avec assurance le coupable mais avec les information que l’on à c’est possible.

Dans ce cas là le coupable c’est le 3 et non le 6 car le chiffre 5 fait parti des suspects !

Là c’est le 8 qui est le coupable,car la valeur la plus forte !

Et ici le 5 car ce dernier inverse le coupable (valeur la plus faible) et comme le profil neutre n’est jamais coupable ..

Une fois que le premier joueur à parié sur le coupable en posant un marqueur accustaion sur un des profils c’est au tour du deuxième joueur de regarder deux profils des suspect SAUF qu’il ne peut pas voir celui sur lequel le premier joueur vient de parier. Le troisième joueur fait de même mais ne peut pas voir le profil sur lequel le 2eme joueur à parié et le 4eme joueur fini le tour toujours en regardant deux profils sauf celui sur lequel le 3eme joueur à parié.On ne peut jamais regarder le profil du « mort ».

Une fois que tout le monde à posé son marqueur accusation on retourne les 3 suspects et on désigne le coupable. Les joueurs qui ont fait le bon choix récupèrent leur jeton face colorée, sinon ils récupèrent leur jeton coté noir. Mais si plusieurs personnes avaient voté pour un même suspect et que ce n’est pas le bon, c’est le dernier joueur à avoir parié dessus qui récupère TOUS les marqueurs accusation face « noir ».Le tour fini on passe le jeton premier joueur à son voisin de droite et c’est reparti.

La partie s’arrête si un joueur se retrouve avec 5 marqueurs d’accusation face « noir » ou s’il a 8 marqueurs accusation (colorés ou noir) devant lui. Le vainqueur est celui qui à le moins de marqueurs (noir ou colorés) et en cas d’égalité celui qui a le moins de marqueurs accusation face « noir ».

Vous allez vite saisir qu’il faut donc se débarrasser de ses marqueurs accusation pour gagner et qu’au final le but n’est pas vraiment de trouver le coupable (car on récupère son marqueur en l’état) mais d’induire en erreur les autres en bluffant afin qu’ils vous suivent dans votre choix et donc de se débarrasser d’un marqueur accusation tout en donnant des versions « noires » aux autres joueurs ! Une fois que vous aurez bien saisi ça, le jeu prend toute son essence et devient vite stressant. Le dernier joueur à une place qui ne fait envie à personne et il sera confronté à des choix cornéliens. Le premier joueur pourra aussi s’amuser à mettre le doute en misant sur un mauvais cheval exprès et parier sur le fait qu’on le suive ou non, mais il faut que ça soit crédible :D. Bref, vous aurez une ambiance hyper studieuse lors des choix d’accusation avec un peu de « chambre » et « d’intimidation » et des éclats de voix et des noms d’oiseux qui fuseront à la découverte du coupable.
Le petit truc c’est que des fois c’est d’une logique implacable … sauf que si la logique part sur un élément faux (premier joueur qui bluffe) là ça devient la catastrophe ! Et puis ça joue aussi beaucoup sur le tempérament des joueurs, certains assureront toujours leur coup jouant sur l’erreur des autres, d’autres vont tenter le diable jusqu’à voir que c’est eux qui se font piéger à chaque tour ! Vraiment un bon jeu de bluff que je conseille chaudement !

La sortie de ce jeu conforte la qualité ludique des éditions de M. Kong (alias Emmanuel Beltrando). Je terminerai par féliciter le sérieux de ce monsieur car apparemment des problèmes de productions indépendant de sa volonté font que les profils s’abîment un peu vite. La solution a été trouvée avec le fabriquant la semaine dernière, les magasins ne sont actuellement plus approvisionnés pour le moment et il a été décidé de produire de nouveaux profils (gris cette fois) beaucoup plus résistants. Les nouvelles boites arriveront début novembre dans toutes les bonnes boutiques et pour tous les possesseurs de l’ancienne version (comme moi), ils pourront demander (poliment) les nouveaux à leur gentil revendeur local ou à Asmodée !

Si vous n’avez rien compris à mes explications ou que vous voulez en savoir plus je vous invite à lire la règle complète en cliquant ici ou regarder la TT TV avec une sacrée équipe de joyeux luron (et gros joueurs de poker !) en cliquant .

Bon jeu à vous !