Tzolk’In : Le calendrier MAYA

Il y a des jeux qu’on ne prévois pas d’acheter, juste faire un essai pour voir ce que ça donne et j’ai la chance d’avoir une super asso à coté avec une ludo assez énorme pour ce faire. Mais ça c’est sans compter sur ma volonté sans faille et d’un ancien pote (oui je peux pas garder ce genre d’individu dans mon cercle … non pas possible :D) transformé pour l’occasion en vendeur ludique sans merci qui sait vous retourner d’un rien et vous voilà reparti avec la boite sous le bras (comment ça il a pas du pousser fort??). Et c’est vendredi dernier que j’ai pu essayer la bête à l’asso et me voilà tout fier de cet achat à vous moubourrer à mon tour.

Bref j’ai acheté Tzolk’In ^^, jeu a la mécanique dite « à l’Allemande » édité par Iello. Au niveau du matos on est majoritairement dans les standard sauf qu’il aurait été bienvenu de trouver quelques sachets zip dans la boite pour ranger tout ça vu l’absence de thermoformage, je ne suis pas fan du thermo mais plutôt des zip et pas mal d’éditeur prennent maintenant le coup en y incluant ce petit plus. Le plateau lui est assez particulier, une fois les roues crantées montées c’est en assemblant un puzzle de 4 pièces que celui-ci prend forme, ne paniquez pas, une aide pour faire ce casse tête de niveau 1 est disponible dans le livret de règle :D. J’émettrai quelques remarques sur le dit plateau au passage, l’installation des roues avec le rivet créé une surélévation de celui-ci sur une table « dure », pas pu tester sur une surface avec une nappe ou autre qui peut « absorber » ce défaut mais clairement pendant notre partie il fallait y aller doucement pour tourner la roue et vérifier si elle ne bloquaient pas par endroit. Autre détail, il manque quelques rappels sur le plateau comme la différence entre les bâtiments et les monuments (un peu déroutant au début on a fini par inclure au bout d’un moment). De même, à 4 joueurs sur les temples ou échelle de technologie il suffit d’être à plusieurs sur une même rangée pour ne plus voir apparaître le bonus ou autre. Rien de bien méchant en situation et ça se résout facilement en déplaçant les pions légèrement mais ça manque juste un poil de clarté sur ces 2 ou 3 points. Sinon tout le reste, je dit bien tout le reste est vraiment super clair, l’iconographie une fois expliquée est un vrai bonheur, le principe de la roue très bien pensé, les codes couleurs simple et faciles, un bonheur de simplicité.

Mais comment qu’on joue à ça maintenant. Et bien les règles peuvent s’expliquer en 10 min … bon après faudra en rajouter autant pour expliquer les actions et l’iconographie du plateau car des actions vous n’aurez que l’embarra du choix et de l’interaction entre elles aussi !! Alors un tour de jeu se déroule en 3 phases, une partie se déroule sur un tour de roue complète et celui qui a le plus de points remporte la partie. Ca ce sont les grandes lignes. Maintenant les 3 phases sont dans l’ordre :
-Phase d’action des joueurs qui peuvent soit poser des ouvriers moyennant un coût en Maïs (monnaie locale … oui du blé quoi :P) qui dépend de la quantité d’ouvriers posés et de leur positions (en sachant qu’ils doivent quand même les poser au chiffre le plus bas). Soit prendre des ouvriers dans l’ordre souhaité en effectuant les actions qui correspondent.

-Phase de récolte/paiement, cette phase n’aura lieu que 4 fois dans la partie (1/4,1/2,3/4 et fin de la grande roue). Il faudra payer 2 Maïs par ouvriers possédés puis ont récupère des points ou des minerais suivant la phase et le niveau que vous avez atteint sur les différents autels des dieux.

-Phase du 1er joueur qui permet à celui qui a pris l’action de prendre le pion premier joueur et de bouger la roue d’un ou deux crans (action limitée!!). Si personne n’a pris l’action premier joueur un Maïs est posé sur la case correspondante, le joueurs qui prendra le jeton plus tard récoltera les Maïs à ce moment. Petite particularité, si vosu aviez déjà le jeton premier joueur et que vous faites l’action premier joueur pour par exemple bouger de deux crans la roue, le jeton ira à votre partenaire de gauche!!

Et voilà vous savez presque jouer à Tzolk’in !!! Oui presque parce que là on va rentrer dans le détail des actions disponibles et là c’est un peu plus long. Mais sachez que grâce à l’iconographie vous allez vite comprendre. Alors le plateau est divisé en 4 grosses parties, les roues crantées, les temples pour prier les dieux, les bâtiments et monuments à construire et l’échelle de technologie.

Les temples permettent de vous faire gagner des bonus lors des phases spéciales. grâce à la construction de bâtiment ou d’action vous pouvez monter et donc vous accorder les faveurs des dieux et donc gagner des ressources (bois/pierre/or) ou des points de victoires. Vous pouvez aussi descendre de niveau si vous brûler du bois au lieu de le récolter ou si avez moins de 2 Maïs pour débuter un tour et que vous en réclamer aux dieux pour arriver jusqu’à 3.

L’échelle des technologie il y en a 4 en fait, chacune correspond quasiment à une roue à quelque chose prêt. plus vous avancez dans une échelle et plus vous gagnerez de bonus en effectuant certaines actions. le 4eme niveau ne permet pas d’y rester mais juste de payer pour obtenir le bonus contre une ressource, là aussi très intéressant ! A savoir que lorsque vous atteigniez la 2eme ou 3eme case les bonus précédents se cumulent. A ne surtout pas négliger pour accumuler plus de ressources plus vite.

Les roues sont au nombre de 5, quatre petites et une grande. Les « petites » ont chacune leur spécialités:

-la roue Palanque est plutôt orientée agriculture, vous pourrez récupérez du bois ou du Maïs. Seulement la récolte est « limité » aux jetons qui seront posé et vous devrez d’abord prendre le bois avant de prendre le Maïs (ou le brûler mais récolter la foudre des dieux!). La première échelle de technologie va pouvoir booster cette roue en augmentant la quantité de maïs récolté ou pouvoir le faire même si aucun jetons ne sont disponibles. lus on avance dans la roue plus on obtient de maïs ou de bois.

-la roue Yaxchilan est dirigée ressources (Bois, Pierre, Or) mais aussi crâne de cristal. Evidemment plus on attend plus la ressource est chère et en quantité. Là encore la seconde échelle de technologie permet de booster votre récolte avec +1 bois, 1 pierre, +1 or !!

-Tikal peut se résumer à « recherche et construction ». C’est ici que vous pourrez avancer dans les échelle de technologie (mais il faudra payer des ressources pour avancer), construire des bâtiments, des monuments et en dernier monter sur l’autel des dieux !

-Uxmal propose tout un panel de bonus intéressant comme avoir un ouvrier de plus, transformer votre maïs en faveur des dieux, modifier vos ressources en maïs, etc.

-Chichen Itza est un peu spéciale, pour effectuer l’action il faudra y poser un crane de cristal ce qui vous permettra de gagner des PV, des faveurs des dieux voir même des ressources !!

Toute l’astuce au final est de trouver le bon rythme de pose et retrait des ouvriers. Car quand on pose un ouvrier en zéro le tour d’après il se retrouve en « 1 », mais en « 1 » ça reste une action basique d’urgence et non pas un truc planifié. L’intérêt est des fois de payer un peu de maïs pour se mettre plus loin si les premières cases sont déjà occupée, alors oui ça coûte mais le rapport gagnant est bien souvent meilleur. Une bonne gestion de son maïs sera donc indispensable. De là, bloquer un ouvrier plusieurs tours pour avoir une « grosse » action n’est peut être pas un si bon choix surtout avec que 3 ouvriers car je rappelle que l’on est obligé de prendre ou de poser au moins un ouvrier par tour !!

Les bâtiments proposent pas mal d’actions différentes, avancer sur l’arbre des technologies, fournir des ressources, monter sur l’autel des dieux, nourrir automatiquement un ouvrier ou ne fournir qu’un seul maïs, etc etc etc. Les bâtiments construits sont ensuite remplacés au fur et a mesure. A la moitié de la roue on retire les bâtiments niveau 1 pour mettre les niveaux 2 bien plus puissants mais aussi plus coûteux en ressources. Les monuments sont surtout des objectifs de fin de partie qui rapportent des PV, et au lieu de faire comme moi à la première partie et d’aller dans tous les sens et donc de perdre 1/2 tour de roue à ne rien faire je vous conseille de viser un ou deux monuments à construire et leurs conditions de victoire.

Sur ma partie de découverte je doit dire que j’ai vraiment fait de la m.. le premier demi tour de roue pour ensuite me concentrer sur la construction d’un monument, qui si j’avais 3 échelle de techno sur 4 à fond me rapportait 33 points. j’était toujours à la ramasse en point pendant toute la partie (vori même négatif!) et j’ai fini à moins de 10 points du premier au final en réussissant la construction et en augmentant mes niveaux sur la technologie plus les points de ressources restants (le premier a accumulé des points tout au long de la partie grâce a l’autel des dieux, chose que j’ai complètement zappé!!). Alors beaucoup me connaissent comme quoi je n’aime pas du tout agricola (oui hérétique et alors!!!) car entre les tacles successifs de chacun et courir après la bouffe tout le temps ça reste super (trop) frustrant, j’ai vraiment l’impression de jouer pour nourrir mes paysans mais développement zéro où quand on peut. J’ai pas du apprendre avec les bonnes personnes (des hard core gamer du style) mas ça m’a dégoutté du principe, celui-là par contre on peut avoir l’impression du même genre, de courir après le maïs pour nourrir les ouvrier tous les 1/4 de tours sauf qu’entre les bâtiments qui réduisent le paiement et la facilité d’obtenir du maïs cette frustration/course ne se fait pas sentir du tout. Pareil poser 3 ouvriers coûte direct 3 maïs alors qu’en poser 2 seulement 1 maïs et 1 seul ne coûte rien. Alors poser en deux fosi peut être un calcul gagnant et même si ça prend deux tours ça permet de payer non pas pour poser beaucoup d’ouvrier en même temps en bas des roues (niveau 0 ou 1) mais d’en poser peu en hauteur et de voir son paiement rapidement rentabilisé. La récupération très rapide d’un 4eme ouvrier pour le poser sur une roue à zéro et le laisser avancer peinard (pourquoi pas sur chichen itza avec ses crânes!) est aussi un bon calcul. Franchement autant je peux être un gros améritrasheur et préférer l’ambiance houleuse autour de la table que le silence feutré du kubenbiste, autant ces jeux à l’allemande qui permettent de partir sur plusieurs tactiques pour gagner des points, et apporte un challenge cérébral je kif pas mal. Je doit dire que les derniers de la sorte qui m’avaient fait ça sont Endeavor ou Troyes par exemple, pour les connaisseurs excusez du peu! J’ai qu’une envie en refaire une très vite pour corriger mon erreur de début et voir comment améliorer une gestion des autels en plus que la constructions des monuments !! Désolé pour la tartine et merci à Jérémie d’avoir fini de me convaincre … merci aussi à madame de me l’avoir offert pour mon anniv a l’insu de son plein grès 😀

Publicités

6 réflexions sur « Tzolk’In : Le calendrier MAYA »

  1. Bonne synchronisation cet article avec l’explipartie publiée aujourd’hui sur TTtv 😉 C’est vrai que le jeu donne envie mais j’ai l’impression qu’on s’arrache les cheveux avec les crans de la roue pour savoir dans quel sens la verte tourne dans 3 tours par rapport à la rouge etc…

    1. Que nenni quand la grande roue avance de 1 tour toutes les autres aussi. Il y a juste la roue « bleue » qui est plus grande de 12 ou 14 crans (je sais plus de tête) alors que les autres ont 7 ou 8 crans.
      Ca se calcule très bien, faut juste poser au bon moment et virer pareil. Bref un vrai bonheur .. vite mon babass revient … avec Ol vu qu’il est dans el coin ^^

      1. Il faut faire quelque chose pour rafpark, il est en train de « mal tourner » et commence à s’exprimer avec un accent guttural. Danke schön pour cette présentation détaillée de Tzolk’In 😉

  2. Bonjour,

    je souhaiterais acheter le jeu en Allemagne, je souhaiterais savoir si il y a beaucoup de texte (hormis la règle) sur le matériel ?

    merci d’avance

    Ludiquement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s