Heroes of Normandie

Après plusieurs mois d’attente le Kickstarter des Devil Pig Games est arrivé dans les pénates. Et comment dire … à réception c’est plutôt « Nom de Zeus !!! Mais c’est Énorme ! » (non on ne dérive pas merci :D). Le colis reçu a été impressionnant et le pire il m’en manque, enfin le pire, faut juste que je soit patient et vu ce qui est arrivé j’ai de quoi faire ^^.

bon il manque des planches parce que j’ai déjà commencé le depunchage en règle .. mais vous voyez qu’il en reste 😛

Ca déjà, c’est la boite de base, le contenu reste impressionnant, 6 planches terrains recto verso, des maisons, des obstacles, 6 planches de commandement avec les troupes, moults rajouts qui permettent de varier vos compos, 6 héros, du jetons en veux-tu en voilà, des dés gravés personnalisé, de gros pions en bois pour mettre les ordres, du livret de règle bien foutu avec récap à la fin et un livret de scénario aussi bien foutu le tout superbement illustré …non vraiment rien que la boite de base ça roxe du poney et je suis tombé amoureux ^^

Ca ce sont les planches bonus offertes avec le KS à 90£ … vous venez de regretter de ne pas avoir pledgé là 😀 Je vous ne fait pas le listing détaillé de tout ça, les DPG s’en sont chargés avec un récap :

Juste pour finir de faire baver certains j’ai des planches d’unités pour jouer du Dust (oui oui vous avez bien lu ^^), du FFI, des troupes en renforts, des héros supplémentaires, des décors en plus, bref vraiment de quoi faire et de quoi varier les parties.

Ca c’est le D-Day pour refaire le débarquement, 6 tuiles recto verso de plage et de sable, des tuiles de bunker, des « bateau » de débarquement, le tout avec un livret qui montre les nouvelles règles et des scénarios.

Le River Set pour rajouter du terrain « humide » et pourquoi pas se faire un scénar à la 7eme compagnie avec « si je connaissais le con qui a fait sauter le pont! » parce que justement vous avez des tuiles qui montrent les ponts détruits (je l’ai posée à droite en bas de la photo).

Je continue avec le pack de l’armée Anglaise qui est fournie avec set de dés, jetons d’ordre et troupes du Commonwealth. Le petit thermo dedans pour ranger les pions super pratique. C’est là qu’il me manque des trucs en fait, il me manque les 2 autres boites d’armées Allemandes et Américaines avec dedans des planches de troupes en plus, les dés et pions ordres en plus ce qui permettra de jouer à 4 joueurs !!! Bon là par contre le thermo apparemment ne suffit pas au vu de ce qu’on a reçu 😀

Et donc un petit florilège des planches encore non dépunchées, celles dépunchées dans les boites, en dessous en bas les planches pour le mini set Chtulhu. Niveau bonus que j’ai acheté en plus il ne me manque que quelques trucs comme des planches de « more zombies » pour le set chtulhu et des dés (mais j’ai reçu une partie des petits sachets en tissus!!)

Maintenant que je viens de vous faire baver sur la matos reçu, autant y aller à fond avec une explication rapide du jeu et vous prouver que la team des DPG et bien ils déchirent !!!

Heroes of Normandie est un wargame, sauf que les wargame et bien il y en a plein de toutes sorte. Si je devais faire un « classement » je dirais que le wargame le plus accessible / plus grand public reste Mémoire 44 (on va même dire que c’est lui qui a démocratisé le truc), vient ensuite Heroes of Normandie si vous chercher à compliquer le truc un peu plus, suivit de Conflict of Heroes si on monte la barre encore un peu et pour aller jusqu’à ASL qui là est le truc le plus complet (limite trop ^^). Attention, ne vous méprenez pas, je ne fais pas par ordre de « difficulté », ou d’intérêt, ça je vous laisse le soin de le faire par vous même suivant vos goûts mais vraiment par ordre de facilité d’apprentissage, chacun rajoutant des « options » qui en définitive se rapprochent d’une simulation. Sauf que si certains recherchent un truc pointu, d’autres préfèrent un jeu plus rapide et fluide sans pour autant être le nez dans le bouquin de règle à tout bout de champ.

Et c’est là que les DPG ont réussis leur pari, Heroes of Normandie est un jeu qui s’explique en moins de 10 min, reste super fluide, des parties rapides (enfin ça dépend de la quantité de matos sur la table :D), des variantes monstrueuses (vous avez vu le matos!), permet des combos hallucinantes et des rebondissement digne d’un Hitchcock. allez je stop les superlatif ici et je rentre dans le vif du sujet.

The RULES !!!

Comme je vous le disais le jeu s’explique en 10 min. Après la mise en place du terrain, le regroupement de vos troupes, des jetons, des dés et le positionnement des decks de cartes en route pour l’aventure (tantatatan, l’aventure c’est banga … désolé ^^). Le tour de jeu se déroule en 3 phases :
Phase d’ordre : c’est là que vous prenez vos gros pions en bois, la quantité d’ordre dépend de votre « armée », à cela vous rajoutez un pion « leurre » vierge qui va vous servir à bluffer votre adversaire. Dans cette phase vous posez un pion sur une unité dans l’ordre de votre choix, c’est l’ordre dans lequel elles vont jouer. Les unités qui n’ont pas reçu d’ordre ou le pion leurre agirons à la fin mais j’y reviendrais.

Phase d’activation: chaque joueur a tour de rôle va jouer ses unités dans l’ordre indiqué, ainsi le joueur A va jouer l »unité qui à reçu le pion ordre numéros 1 puis au joueur B de faire de même et ce jusqu’à ce que tous les ordres soient joués. Le joueur à deux solutions pour activer son unité : soit bouger soit tirer, simple non?? Sauf que certaines unités ont des capas spéciales qui leurs permettent de tirer en mouvement (moyennant un malus), d’autres de finir leur mouvement par un corps à corps, etc etc etc. Donc même si le choix de base reste simple, les possibilités tactiques suivant vos unités sont loin d’être limités, le plus « dur » étant de se souvenir des pictogrammes des pions qui donnent justement ces capas spéciales et là les DPG nous ont mis un rappel en fin de bouquin de règles et la cerise sur le gâteau une double page recto/verso qui résume tout ça en un rien de temps.
Le pion « Leurre » reste une superbe idée parce que votre adversaire ne sachant pas en définitive si cette unité va jouer au non, il devra prendre ce paramètre en compte et donc tenter un coup de poker ou assurer son action dans les deux cas. Pour le mouvement la diagonale est permise, on s’arrête quand on rentre dans un bosquet et si on peut « rentrer » ou « sortir » des cases adjacentes des unités adverses on ne peut pas « voyager dedans ». Pour le tir c’est idem, le joueur regarde son bonus de tir contre l’unité, rajoute d’éventuels bonus de carte ou de capas spéciales et lance un dé pour finir par faire des maths et additionner le tout. Si la valeur est supérieure ou égale à la défense naturelle de la cible + bonus de défense éventuel (couvert et/ou cartes) et bien l’unité est blessée ou tuée (suivant unité ou état précédent ou si l’attaquant obtient le double de la défense ^^)

Phase de Réserve: c’est la phase de « nettoyage », on retire le pion Leurre, on bouge les unités non activés, on défausse les marqueurs activés, on regarde si le scénario est résolu ou non, on repioche des cartes pour refaire sa main (j’y reviens après là dessus), on retire des pions « suppressed »  etc et c’est reparti pour un tour.

Le MATOS!!

Au niveau des pions rien de plus simple :

La flèche en bas à gauche indique le nombre de cases de mouvement que vous pouvez faire, diagonale comprises. Le bloc en bas milieu représente au centre votre défense « naturelle », à sa gauche votre bonus de tir contre l’infanterie (orange), au dessus votre bonus au tir contre les véhicules blindés léger (rouge) et à droite contre les blindés lourd (gris, si croix on ne peux pas tirer dessus). Viens ensuite en haut à droite les différentes capas spéciales de votre unités. Alors pour ces dernières je vous conseille bien sur de lire une fois le bouquin de règle histoire de savoir ce à quoi s’attendre mais là où les DPG ont fait fort c’est qu’à la fin il y a un récap de ces capas et encore mieux sur leur site (après s’être inscrit)  vous pouvez récupérer une double page recto verso qui résume tout ça de manière encore plus claire et vous trouvez tout ça en un rien de temps (j’ai fini par plastifier le tout, pratique pour les démos !!)

Sur le terrain c’est aussi simple, tout est marqué en direct dessus pas besoin de chercher dans le bouquin de règles. quand on arrive dans un bosquet le mouvement s’arrête, le bloc d’indice indique le bonus de couvert pour les infanteries (+2 orange) le fait que les blindés léger (rouge) et lourd (gris) ne peuvent pas rentrer dedans et le triangle rouge avec une croix que ça coupe les lignes de vues. On voit aussi parfois des double flèches avec un sens interdit qui est on ne peut plus explicite : « You Should not Pass ».

Pour les cartes c’est que du bonheur là aussi, tout est marqué, le moment où la jouer, comment la résoudre et le reste. A savoir qu’il n’y a aucune limite de cartes, vous pouvez même cumuler plusieurs fois la même carte sur la même action, cumuler différentes cartes, bref comboter à loisir !! J’applaudirais le recherche faite sur les cartes pour les illustration d’époques, affiche de propagande et j’en passe et les titres qui font sourire et sont on ne peux plus explicites comme « retour à l’envoyeur » ou « merci le casque » qui ne sont que quelques exemples.

Je reviens sur les pions ordre, épais vous pourrez les mettre droit et ainsi ne pas les retourner sans cesse pour savoir quel unités à quel numéros et tapez sur la table, vous verrez ça ne bouge pas 😀

Des Possibilités

Si au début vous allez suivre les scénarios de base, vous allez vite finir par sortir des sentiers battus, et ça tombe bien le jeu est fait pour ça.

Parce que sur les 10 scénarios de base de la boite vous avez à la fin un système vous permettant de créer vos parties. Dans les scénarios on vous dit quoi prendre, bref tout est dirigé mais après à vous de créer VOS combats !!
Vous posez donc les tuiles terrains, décors et autres affinités, chacun prend son armée ou plutôt créé SON armée !! Chacun choisit des tuiles de recrutement, ces tuiles vous indique quelles unités prendre (là sur la photo la tuile coûte 70 points et amène les 4 unités juste en dessous). Ensuite vous pouvez rajouter des options, par exemple à gauche de la photo pour 50 points je rajoute encore 3 autres unités. Et enfin des options de matériel comme on peut le voir au-dessus et même des héros en plus comme à droite (Clint 😉 ). Alors il n’y a pas que des troupiers, on peut aussi avoir des véhicules léger, des blindés (en bas), bref chacun monte son armée pour arriver au montant de point décidé. Seules restrictions, il faut que les codes couleurs des pions de recrutement correspondent à la tuile.Le nombre d’étoile choisie permet de savoir combien de pions ordre vous pourrez avoir, parmi les cartes fournies vous devrez vous composer un deck de 40 cartes minimum, sur les grosses parties l’artillerie et l’aviation rentrent en jeu sous forme de ces fameuses cartes à rajouter dans votre deck mais attention cela à un coût.

Sur le site vous pourrez lire en détail tout ça en téléchargeant les règles et autres scénarios fournis, vous pourrez vous faire une idée précise de tout ça. Si actuellement la boie de base, le pack D-Day est sorti avec quelques planches en plus le reste de ce qui va arriver laisse songeur 😀

Juin
– Heroes of Normandie (boite de base)
– US Rangers
– US Rifle Platoon
– SS Panzergrenadier
– Set de véhicules (US et allemands)
– DDay (scenarios pack)

Juillet
– US army box
– German army box
– River Set (terrain pack)

Septembre
– Commonwealth army box
– UK Heavy Weapons platoon
– Canadian Infantry platoon
– Renforts allemands

Octobre
– Wittman’s Tigers (heroic platoon)
– Bocages et vaches (terrain Set)

Novembre
– Lord Lovat’s Commandos (heroic platoon)
– Ferme Fortifiée (terrain Set)

Décembre (à confirmer)
– Shadows over Normandie
– Surprise

Janvier (à confirmer)
– Sainte Mère Eglise (scenarios pack)
– Easy Company (heroic platoon)

Mars (à confirmer)
– Carentan (scenarios pack)
– Fallschirmjägers (heroic platoon)

Mai (à confirmer)
– Pegasus Bridge (scenarios pack)
– Red Devils (heroic platoon)

Allez je vais finir par ma conclusion, ce jeu à tout pour vulgariser le principe des wargame, règles simples, look « comics » sympa, parties rapides et en définitive les possibilités qu’il offre sont quasi infinie et quand on voit ce qui va sortir on se demande si justement ça ne va pas être infinie justement. Le mauvais placement de vos unités sera sans pitié, il va falloir jouer avec les couverts, les capas spéciales, ça tir de partout, ça meurt vite à la moindre erreur mais quel plaisir, on enchaîne les parties, ça se joue à rien (la dernière je l’ai perdue sur l’oublie de l’utilisation d’une carte .. et un jet de loose au dés, normal quoi ^^). Pouvoir composer ses armées et trouver la « meilleure » compo comme pour les jeux de figs sera un bon challenge, se créer ses terrains en sera un autre. Clairement ce jeu a tout pour faire exploser les compteurs, les DPG ont réussi un tour de force, on voit qu’ils ont vraiment bossé le sujet, tout est vraiment bien pensé, les cartes sont illustrés au poil avec un titre qui fait souvent sourire, le matos est de qualité, un vrai bonheur à ouvrir. Donc si à un moment vous voulez vous lancer dans le wargame sans vous prendre la tête le choix est évident : Heroes of Normandie.

@+ et bon jeu !

Publicités

14 réflexions sur “ Heroes of Normandie ”

  1. tout ça laisse rêveur, ayant loupé le KS je vais devoir me contenter des précommandes, mais mêmes ça je suis pressé de l’avoir 🙂

  2. nan mais j ai ùmeme pas encore lu l article que j abonde dans ton sens, ce jeu est une tuerie, et ce doit etre le Ks que je regrette le plus de ne pas avoir pu participer

    ma préco est lancée, vivement que ca arrive

  3. Vache… les 7500 ex de la premiere vague vont peut etre pas tenir longtemps si tout le monde le précommande… ca sent le GROS succès!

  4. Super article, très explicite ! Un régal à lire !

    Je vais avoir la chance de rencontrer d’ici peu les créateurs de ce fantastique jeu qui me fait baver depuis plusieurs mois.
    J’avais raté le KS, que j’ai découvert deux semaines après la fin (argh !)
    J’ai pu tester l’exemplaire d’essai distribué sur leur site, et franchement, j’ai complètement accroché. Il me tarde d’y jouer complètement, surtout qu’une bande de fous furieux ont pu jouer devant nous il y a quelques jours et ça a vraiment de la gueule !
    Merci pour la liste des dates de sorties, ça va me permettre de rassurer mon banquier ! ^_^

  5. Une toute mini correction, mon Raf.
    Le vrai texte de Gandalf, c’est « You shall not pass ! », pas « You should not pass ! ».
    Au moins, ça prouve que je lis tout ton article en détail. 🙂

  6. Cela dit dans le texte Gandalf dit simplement You cannot pass!
    Merci monsieur Jackson…
    C’était la minute troll 😀
    Il à l’air bien le jeu sinon, mais il y a tellement de matos, ça donne le vertige.

  7. Petit retour, vu que j’ai pu tester une première partie avec les créateurs du jeu (Yann et Clem) et rencontrer tout l’équipe. D’une part, ils sont adorables et super motivés. Un vrai régal de les rencontrer.
    Pour la partie, je suis totalement convaincu. Jeu vraiment stratégique, avec une ambiance et un look totalement unique. Perso, j’ai adoré le jeu. Bref, direct dans ma liste de mes prochains achats.
    On a joué un des scénarii officiel du jeu. Comme on avait le temps, on a pu refaire la partie, en changeant de camp.
    Le système fonctionne super bien, et le jeu a une prise en main très rapide. C’est fluide, logique, amusant, rapide, et en plus cela fait vraiment cogiter.
    Mention particulière pour le système d’ordres que je trouve tout simplement efficace, simple et très stratégique. On découvre rapidement que le jeu utilise le bluff pour piéger l’adversaire. Excellent.
    Le jeu a quelques (rares) coquilles, mais les concepteurs ultra réactifs vont corriger toutes les petites erreurs rapidement (des correctifs sur leur site).
    Le système offre des possibilités énormes pour l’avenir du jeu, et Yann et Clem ont déjà de nombreuses idées très alléchantes.
    Alors, certains me trouveront certainement dithyrambique, mais j’avoue être totalement convaincu par HoN. C’est un des jeux de stratégie comme je l’attendais depuis de nombreuses années, avec, qui plus est, un look terrible !
    Je sais que Yann et Clem vont faire le tour de plusieurs boutiques sur Paris, n’hésitez surtout pas à aller les voir, super moment garanti !
    Les différentes extensions ont vraiment leur importance, et le système de création d’armée (avec points de création, etc.) va permettre une durée de vie illimitée.
    Étonnant de voir un jeu de plateau, avec aucune figurine, et juste des pions, avec autant de succès, mais une fois qu’on teste le jeu, on ne peut que comprendre qu’il s’agit là d’un Hit !
    Donc, je ne peux que vous conseiller de tester ce jeu, et bien sûr d’en faire l’acquisition. En tout cas, il prendra une place toute trouvée chez moi !
    Seb

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s