The Battle at Kemble’s Cascade

Et sur sur un fond musical de Moonage DayDream à coup de « space invader » que je vous écrit cet article avec toute la nostalgie que cet ovni ludique peut amener … on va pouvoir jouer à un Shoot’m Up 16 bits sur nos table et sans électricité !!

The Battle at Kemble’s Cascade est édité par Filo et vient de sortir dans votre boutique préférée. Ce jeu ne brillera pas par son matos, on est loin d’un Edge avec son carton épais et ses cartes toilées, les pions des vaisseaux avec leurs marqueurs transparents relèvent le truc mais les cartes je trouve que ça aurait pu mieux faire. Il n’empêche que tout les vieux accros de la manette auront la larme à l’oeil à la vue de la boite et de son contenu en faisant remonter une bouffée de nostalgie et de ses heures passées devant les bornes d’arcades ou ses retro gaming de 8/16/32 bits !! Oui parce que quand on voit ça on ne peut s’empêcher de faire le rapprochement avec un Gradius, un R-Type, Axelay et ses boss qui prennent tout l’écran (j’en oubli plein dont ikagura qui doit être LE meilleur du genre .. parodius aussi .. dondonpachi .. raaaaaa!!!)
Vous l’aurez compris j’ai passé quelques heures sur le style et là quand on m’annonce qu’un jeu de société va pouvoir permettre ça en papier et carton j’ai pas trop hésité à valider l’achat auprès de mon vil revendeur (sur qui je fais tomber des boites pour ceux qui suivent ^^).

Le contenu peut faire un peu kitch donc, mais reprend vraiment l’esprit de ce type de jeu et j’adore et j’adhère complètement, mention spéciale pour la couverture de la notice et le fond étoilé de la boite, chaque vaisseau se paye aussi le luxe d’être différent, un petit plus non negligeable.

Au niveau du jeu ça reste relativement simple de par la mécanique, il y a bien sur des « exceptions » comme dans tout jeu mais c’est rappelé dans une aide de jeu.

Niveau de la mise en place il faudra un peu de temps histoire de préparer tout ça, mise en place de la piste de score, des cartes équipements à acheter, des missions, des cartes bonus et des cartes pour l’initiative. Ensuite on fait son deck de « monstre » suivant le nombre de joueur avec à la fin la pioche d’un boss parmi 4 au choix. De là on met en place les trame en plastique qui contiennent les cartes et on fait son scrolling vertical avec les cartes, la largeur de « l’écran » peut varier suivant le nombre de joueurs (là comme je testais en solo j’ai pris le mode 2/3 joueurs).

Ensuite on prépare son petit plateau perso avec son héros tout carré :D, on commence juste avec une tourelle (bon là la carte est du mauvais coté dsl ^^), son niveau de danger à zéro et son énergie à 5, soit le max sans améliorations. Chaque joueur se voit attribué une mission qui lui rapportera des points de gloire en plus, une carte power up qu’il garde secret pour l’utiliser au bon moment et deux cartes « d’initiatives ».

Et c’est parti pour se lancer dans l’aventure !!! Le tour de jeu reste simple après lecture des règles, il faudra s’y plonger quand même mais ensuite ça roule tout seul. Donc on commence tous en bas de l’écran, chaque joueur va choisir une de ses cartes initiative parmi les deux reçues au départ et on révèle simultanément, l’ordre du tour se jouera de façon décroissante, celui ayant la plus grosse commence (non non pas de commentaires merci ^^). Le joueur pioche une autre carte initiative pour le prochain tour, à savoir que certaines cartes intiatives offrent en plus des bonus alors des fois le choix va être rude entre assurer la première place (ou pas) ou bénéficier du bonus. Ensuite pour jouer son tour le joueur à deux possibilités :
-Soit agir avec un tir et un mouvement ou inversement
-soit se recharger en énergie.

S’il décide d’agir il va faire son tir et son mouvement ou inversement comme je le disais. Le mouvement se fait dans les 8 directions sauf sur des éléments bloquants (astéroides, singularités, etc) Le tir peut être orientable dans les 4 directions, il suffira de payer une énergie pour changer cette orientation (et devra repayer pour la remettre en place si vous le désirez). Le tir touche le premier truc qu’il a en face de lui et au début on ne fait que 1 de dégât. Les pv des monstres ennemis sont visualisable par les « carrés » présenté en haut à gauche. Si l’ennemis n’est pas détruits à la fin de votre tour, il redevient full donc insistez!! Si celui-ci est détruit il vous rapporte (ou pas) des cristaux (losange blanc pour acheter des améliorations) et/ou de la gloire (couronne verte) donc des points de victoires. Pour représenter un ennemi détruits on pioche une carte d’initiative que l’on pose dessus face caché afin de voir un ciel étoilé à la place.
On peut aussi se tirer les uns sur les autres provoquant une montée de votre niveau de danger, le petit coté pvp du jeu, à cela se rajoute le fait de bloquer les cases et obligeant ainsi les joueurs à rester en arrière ou tenter un passage en force sur un ennemi.
A cela se rajoute des actions additionelles payantes, le joueur peut utiliser une énergie pour refaire une action (tir ou mouvement) et deux énergies pour en refaire une seconde donc 3 en tout si vous voulez faire deux actions supplémentaires de tir et/ou de mouvement. A noter qu’un mouvement fait baisser votre jauge de danger d’un cran donc à ne pas négliger.

S’il décide de se recharger en énergie le joueur gagne deux énergies puis baisse son marqueur d’énergie d’autant de son niveau de danger. Le niveau de danger est lui remit à zéro. Par exemple vous avez 3 énergies et un niveau de danger de 4 et vous vous rechargez, vous passez d’abord à 3+2=5 énergies, on retire le niveau de danger donc 5-4=1 mais votre danger est repassé à zéro. Ouuufff c’est bon vous êtes encore en vie.  A cette occasion le vaisseau pourra se faire équiper de nouveau matos moyennant des cristaux, lance flamme, lance missile, tour rotative, j’en passe et des meilleurs pour booster et améliorer votre vaisseau. Mais en plus de s’équiper vous pourrez upgrader votre équipement et le faire passer de niveau 1 au niveau 2 voir 3 et 4 qui sont évidemment de plus en plus puissants et performants. Si le vaisseau à toujours de l’énergie c’est reparti, sinon celui-ci est détruit et le joueur devra repartir d’en bas après avoir défausser un peu de matos.

Une fois que tous les joueurs ont joués c’est aux ennemis d’attaquer, ainsi un mob présent dans les 8 cases qui vous entoure vous augmente de 1 votre danger, certains ennemis tirent à distance et là encore si ça vous tombe dessus on augmente le danger, donc choisissez bien votre position de fin car elle sera déterminante. De là on retire la barre du bas, on défausse les cartes et on la met tout en haut, on replace des cartes du deck et c’est reparti pour un tour. Les vaisseaux qui ont la malchance d’être dans la barre du bas sont « poussés » en avant avec tout ce que ça inclus, comme des collisions avec vos ennemis.

Le but ultime est bien sur de liquider le boss final, ceux-ci prennent vraiment tout l’écran et sont des merveilles rappelant bon nombre de jeu de l’époque.

Le jeu reste basique, je rajoute que le principe de pvp qui permet de bloquer une place pour « pousser » votre ex-ami dans les asteroides, ou de tirer dessus afin de monter son niveau de danger pour l’éliminer et ainsi retarder sa progression ça reste un vrai bonheur qui se résout à coups de noms d’oiseaux.

Le jeu à apparemment déjà des extensions de prévues, preuve sur le livre de règle qui présente une icone en indiquant « ça c’est pour l’extension donc ne vous en occupez pas pour le moment », ça sent bon en tout cas.

Le jeu se joue de 2 à 5 joueurs, pas de version solo ce que je trouve regrettable mais rien ne vous empêche de vous y tenter en prennant les règles en anglais sur BGG pour au moins voir comment le jeu tourne et essayer de battre des records de score. A 5 joueurs le jeu va être assez long, surtout en première partie alors je vous conseille de vous y essayer en version 2/3 joueurs pour la première histoire de bien intégrer la mécanique. Pas que celle-ci soit vraiment difficile ou compliqué mais ça demandera quand même quelques tours de prise en main.

Lors du jeu pendant la première partie vous essaierez d’avoir un max de bonus/addon/armes en tout genre, je pense que c’est une erreur et le mieux est surement de chercher de bonnes combos gagnantes parmis les options dispos, la tourelle à 360° coûte cher mais au moins vous serez débarrassé de devoir payer à chaque changement de direction de tir, sauf si vous pensez pouvoir vous arranger à bien vous placer à chaque fois (il n’empêche que ça reste un sacré confort cette tourelle). L’option de booster sa recharge ou d’augmenter sa capacité à stocker de l’énergie vous permette de gagner en longévité. les différents tirs sont tous intéressants entre celui qui fait beaucoup de dégâts sur une cible, un autre qui blesse aussi les adjacent, etc vous aurez l’embarra du choix et vous serez tenté de tester tout ça.

Pour info la petite explication sur TT du comment ça se joue est dispo donc si vous hésitez encore et que vous voulez vous faire une idée plus précise je vous invite au visionnage en cliquant ici.

Surement pas le jeu de l’année mais un coup de coeur quand même et un jeu assez original pour être essayé, un de ces ovni ludique que j’affectionne tant et qui a réussi son paris et nous faire revivre la période de gloire des Shoot’em Up, je ne regrette pas mon achat et clairement le sortir lors du salon du jeu video de Luçon ça s’imposera !!!

Donc si comme moi vous êtes un vieux con de consoleux et que vous avez adoré slalomer entre les mobs et les écrans remplis de boules orange, ce jeu est fait pour vous !!!

Publicités

2 réflexions sur “ The Battle at Kemble’s Cascade ”

  1. Je l’ai eu pour mon anniversaire et je dois dire que j’adore ce jeu. Par contre : pitit conseil numéro 1 : faut sleever les cartes, parce qu’à force, sur le scroll, elles se cornent et s’usent.
    Pitit conseil numéro 2 : je suis sur que dans ton « merdier » (c’est le doux mot de ma moitié pour la boite à rabiot), il doit te rester des socles de volants de GW, adapte les sur les vaisseaux, et peints-les, ça a tisuite une autre tronche !! 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s