Un jeu en deck-building historique!

Les festivités du 75ème anniversaire du débarquement sont l’occasion pour les éditeurs de jeux de proposer des nouveautés ayant pour thème la Seconde Guerre Mondiale. OSPREY GAMES n’échappe pas à la règle et nous propose sa vision ludique.

Il y a quelques semaines alors que je regardais chez OSPREY le jeu de figurines RANGER OF SHADOW DEEP, je suis tombé sur un jeu avec des cartes, des tuiles et des marqueurs en carton. Moi qui ai un penchant averé pour le pousse-pitou, autant dire que c’est assez loin de mes aspirations ludique en la matière. J’ai donc laissé courir la chose. Et puis au détour, d’un commentaire FB, voilà que ce jeu repointe le bout de son nez, surtout que le commentaire était laissé par Mr POUCHAIN himself (Okko 1er du nom). Bref ce fut assez pour que je creuse l’affaire, que je regarde les vidéos, et assez également pour que je dépense les moins de 30€ pour ce jeux. Premier bon point, le prix est abordable et au vu du matériel dans la boite le prix est plus que raisonnable.

Faisons justement le tour de cette boite. Le format est modeste 19x27x6cm, autre bon point il est possible de la ranger et de l’emporter facilement. Lorsque j’ouvre la boite j’y trouve deux livrets, l’un de règle, l’autre de scénarios, 2 planches de tokens rigides à depuncher (une Americaine, une Allemande), 2 decks de cartes (1 deck par nation) et des tuiles de terrain doubles faces. Et pour finir 4 d10. Coté livret, rien à redire. Les textes sont lisibles et aérés et bien qu’en anglais l’écriture est abordable sans trop de difficultés. Les cartes au format MAGIC (pratique elles peuvent être sleevées), qui composent les decks, sont en carton épais et lisse et proposent des illustrations a l’aquarelle que l’on croirait sorti d’une BD. Les informations sont là encore simples et lisibles.

Nouvelle bonne surprise, l’insert thermoformé permet de tout ranger. Une place pour chaque éléments.Petit détail, les cartes sleevée rentre tout juste en largeur et en hauteur dans l’emplacement, mais dépasseront en profondeur de celui-ci.

Aller passons maintenant à la découverte des règles.

Pour jouer il faut commencer par installer le plateau de jeu. Pour ça, rien de plus simple ! Il faut choisir un des scénarios dans le livret du même nom. Chaque scénario présente un setup du plateau avec les tuiles à utiliser, les unités à déployer en debut de partie et les points d’objectif. Une fois cela fait, il faut préparer ses troupes en composant sont deck de départ puis les renforts. Le tout est là encore indiqué par le scénario. Bon maintenant il ne reste plus qu’à jouer.

Faisons un rapide tour de la mécanique .

Le joueur à en main les cartes qui représentes les hommes d’une unité (un squad). Sur le terrain le squad est représenté par un token. En début de partie chaque joueur pioche 4 cartes de son deck (préparé précédemment et composé des cartes spécifiées par le scenario). La valeur d’initiative est inscrite en haut à gauche des cartes. Les joueurs choisissent une des cartes pour déterminer qui aura l’initiative durant ce premier tour, ils révèlent simultanément leur carte et la plus forte l’emporte Ceci fait, les deux joueurs défaussent leur carte,ils n’en ont plus que 3 en main.

Le joueur avec l’initiative va activer une à une ses cartes et ce faisant faire agir l’unité a laquelle celle-ci appartient. Quand il aura joué toute sa main, ce sera au tour de son adversaire de faire de même. Cependant, il ne peut faire qu’une des actions inscrite sur la carte. Les actions se résument à du mouvement, attaquer, cibler une zone, contrôler une zone, faire intervenir du renfort, commander ou inspirer l’exemple. Certaines de ces actions vont permettre d’agir directement sur le terrain et d’autres d’ajouter des cartes à la pile de défausse. Défausse qui sera mélangé, et qui constitura durant les tours suivant le deck dans lequel le joueur piochera ses 4 cartes en début de tour.

La gestion des combats est réduite au stricte minimum. Lancer le nombre de d10 indiqué sur la carte, et égaler ou dépasser une valeur objectif qui est la somme de la valeur de défense du squad + le bonus de couvert (inscrit sur la tuile) + le bonus de portée (le nombre de tuile qui sépare la cible du tireur). Le nombre de réussites importe peut, il en faut au moins une. Si c’est le cas, le joueur qui contrôle le squad ciblé, cherche dans sa main ou sa défausse une carte du squad touché, la carte est retirée du jeu.

Il y a deux façon de gagner la partie. Soit remplir les objectifs soit mettre hors de combat son adversaire.

Il est temps de faire un petit bilan.

Côté matériel mis à par les cartes que je trouve d’une facture moyenne comparativement à d’autres jeux, rien à redire, et encore je chipote. Côté règle c’est assez simple également. Le tout dans un petit format et pour un prix de moins de 30€. Je n’y ai pas encore joué, mais a chaud, j’avoue que je suis plutôt impatient de faire ma première partie. Et pour tout dire, j’espère qu’il y aura des extensions avec d’autres pelotons comme des paras ou des commandos. Et si vous souhaitez creuser, voici la petite vidéo d’explipartie.