Ça fait quelques années maintenant qu’on se retrouve pour un Week-End à jouer, manger, jouer et surtout rigoler et passer un bon moment ensemble. Ça fait suite à 2015 où les JFJ avait été annulé, ayant réservé mon week-end, ce bon François m’invite à passer celui-ci pour se retrouver et jouer le tout en invitant d’autres personnes. On a passé un si bon moment ensemble qu’on a continué ce petit rituel d’années en années avec d’autres personnes qui se sont ajoutées.

Ah oui, chacun doit juste amener des spécialités de son secteur .. spoil, on n’est pas mort de faim et de soif ^^

Une rosette de Lyon de 2kg, 2.5kg de brioche Vendéenne … et bien d’autres spécialités que chacun avait amené.

Bref c’était fatiguant, surtout les 5 ou 6 heures de toutes pour aller à Gourdon mais comme d’habitude la récompense et les rencontres sont là !! Alors la raison de cet article est simple, un petit survol rapide de ce que j’ai pu jouer avec mes impressions « a chaud » et croyez-moi, il y a certains trucs que vous allez voir en article complet plus tard, parce que c’est surtout l’occasion pour moi de faire des découvertes et j’ai clairement eut encore des coups de coeurs !!!

Et à ce moment il doit manquer encore deux ou trois sacs de jeux … oui des malades 😀
Vous pensez bien qu’on n’a pas joué à tout !!

Arrivé jeudi soir tard ou vendredi matin très tôt (1h du mat), après une journée de taf et 6h de trajet, on arrive fourbus mais heureux de retrouver ces visages connus. Histoire de ne pas trop se retourner le cerveau on démarre dans la foulée avec un The Crew accompagné d’un petit rhum pour se réchauffer !!

Alors pour résumer, il y a deux decks identiques de cartes, un petit et un grand. Chaque deck à des cartes numérotée de 1 à 9 de couleurs différentes. Le nombre de couleurs dépend du nombre de joueurs. À ceci vous ajoutez dans le grand paquet 4 atouts de 1 à 4. Le jeu propose 50 missions qui vont crescendo en difficulté. On se distribue les grandes cartes à chacun de manière égale. Ensuite on va poser les « missions » sur la table avec le petit deck et on va se les partager à partir du capitaine (celui qui a le 4 à l’atout). Il va falloir faire des plis mais la difficulté du jeu c’est qu’on ne peut pas se parler entre nous pour savoir qui à quoi et surtout on doit faire les missions dans un ordre prédéfini et suivant qui a récupéré quoi. Je vais prendre un exemple simple, le capitaine récupère comme mission la carte du 3 rouge qu’il doit faire en second et le joueur suivant le 5 vert qu’il doit faire en premier. Le truc est simple, le second joueur doit d’abord gagner le pli avec le 5 vert puis le capitaine un pli avec le 3 rouge. Le seul moyen de communiquer (et encore si ce n’est pas interdit dans la mission) est de poser une carte de sa main (et une seule !!!) avec un jeton que l’on pose soit en haut (j’ai plusieurs cartes de cette couleur mais c’est ma valeur la plus forte), soit en bas (j’ai plusieurs cartes de cette couleur mais c’est la valeur la plus faible) ou au centre (c’est la seule carte de cette couleur que j’ai).
Et hop démerdez-vous avec ça !!!
Clairement le jeu est un « Die & Retry », je ne compte plus le nombre de fois où on a jeté nos cartes à la fin du premier tour de jeu car on s’est loupé, voire pas joué car juste après avoir « communiqué » avec le principe des cartes et du jeton on avait compris que c’était irréalisable.
Bref il y avait une bonne ambiance, mais vu les lascars autour de la table n’importe quel jeu aurait fait l’affaire pour cette même ambiance. Le jeu reste sympa, très grand public, mais non j’ai trouvé mieux plus tard dans le week-end !!

J’ai proposé ensuite un Chronicles of Waral, vous ne le trouverez pas chez votre dealer préféré, le jeu doit paraitre en Ks bientôt. Et donc bientôt vous aurez le droit à une totale moule fritte de ma part sur ce jeu histoire d’accompagner le lancement du projet. Pour résumer chaque joueur à 3 persos avec des pouvoirs est quand c’est votre tour de jouer vous utilisez un de vos perso pour soit piller un quartier (récupérer cartes et argent), soit l’acheter (ce qui peut provoquer un second effet kiss kool pour vos adversaires) mais permet de gagner des PV pour remporter la partie et de récupérer un butin à chaque début de tour. Ou utiliser vos persos sur des cartes spéciales.
En sachant qu’on peut avoir des pv dans les cartes spéciales, grâce à vos persos et les quartiers, il faut faire attention et être attentifs aux autres.
Facile à expliquer, rapide, calculatoire, très chafouin, il a fait l’unanimité autour de la table et je dois dire que je confirme cette impression après les divers tests que j’ai pu faire.

Je mets qu’une image mais on a fait plusieurs parties de L’ascension de Thanos et du côté obscur vu qu’on avait les deux boites. C’était pour certains de découvrir le jeu et pour moi de tester la version Thanos. Le jeu est toujours aussi bon, j’adore vraiment, accessible, facile, on se marre de ses résultats de dés. Je trouve cependant la version Marvel plus lisible au niveau des cartes que celle de SW (oui SW il y a un mauve pour les méchants et un violet pour les gentils qui se ressemblent pas mal …). Dans la version Marvel je trouve que c’est plus facile de se soigner, il y a moins de vilains à combattre (10 chez Marvel contre 11 chez SW) et il faut autant de cubes pour toutes les pierres d’infinité là où ça varie d’un secteur à l’autre pour la death star.

Pour conclure je trouve que la version Marvel est plus facile, on a pu finir deux fois « assez rapidement » en mode hard (tuer tous les ennemis) là où ils ont peiné en version facile pour SW. Donc ils partagent la même mécanique, on a vraiment deux styles différents.

J’en ais profité pour faire quelques courses locales 😀

Je continus avec l’une de mes claques du Week-End : Call to Adventure. Un grand MERCI à Fred de me l’avoir fait découvrir !!!

Franchement je vais le résumer par un « bordure extérieur light version heroic fantasy ». Chaque joueur va avoir un perso et un premier pouvoir qu’il va choisir parmi 2 cartes et dévoiler ça aux autres mais aussi une carte cachée qui va lui permettre de gagner des PV en fin de partie. À chaque tour vous allez tenter une mission en lançant des runes .. oui des runes LOoooooooooooooooooVeeeeeeeeeeeeE !!!!!

Et celles-ci vont indiquer si vous avez réussi la mission ou pas et donc ajouter cette carte à votre profil et vous permettre soit d’avoir plus de runes dans une capacité soit de chopper une rune dans une autre capa. Sachant que les missions vous demandent d’ajouter certaines runes si vous les avez u pas et donc simplifient la réussite. Mais vous pouvez aussi acheter des runes du côté obscur mais attention de ne pas sombrer trop loin.
Bref c’est clairement un coup de cœur parce que finalement « gagner » reste secondaire, on vie une aventure, on fait même des choix pour coller à son personnage et on part à expliquer le pourquoi du comment. Bref on en est à transformer ce jeu en quelque chose de narratif et un début de jdr!!
Je l’ai réservé à mon crémier, vidéo et article « bientôt  » 😀

J’avais amené mon Chtulhu Death May Die en VF mais Stéphane a fini par amener aussi sa VO .. en version KS … avec pas mal de figs peintes. C’était l’occasion de jouer au scénario exclu du Ks justement, le tout « quasi » full paint à 1 ou 2 figs prêt … du bonheur. Je ne vous réexplique pas ce petit bijou, je vous renvois sur l’article de TT que j’ai fait ici.

Pour l’anecdote, on arrive à déjouer le rituel assez tôt, Chtulhu prend cher, mais nous aussi. On arrive à le mettre dans sa dernière forme, je me trouve devant lui, boosté à mort pour l’attaque, du stress pour relancer les dés, des pouvoirs qui font double dégâts sur les étoiles, des dés verts en plus, il ne lui reste plus que 12 PV, à moi deux actions de combat ..les conditions de fin font que si je loupe on perd la partie, il n’y aura pas d’autre chance … bref la victoire au bout de mes dés … vous imaginez le résultat ^^

Sur la première attaque je lui fais 6 dégâts .. sur 6 dés jeté ça va. Moitié fait …. ça va passer … sur la seconde pour remporter la partie … 5 dégâts …. il lui reste 1PV .. on perd !!! En comptant les relances j’ai jeté 18 dés … pas une seule face compte double (proba 1/3) … je reste président du club des chats noirs ^^

On termine cette journée du vendredi par un DC Comics Deck Building. Ça reste très classique dans les mécaniques, il reste quand même sympa et rapide à jouer. Mais bon je préfère un Marvel Champion 😛

J’initie Stéphane a Alone, je vous colle ici l’article pour TT que j’ai fait si vous voulez en savoir plus. Ça confirme mes impressions, si le jeu tourne bien en 1vs1, il devient plus « feutré » et calculatoire. Vu le nombre de choses que doit vérifier le MJ, j’étais assez concentré ce qui a un peu nuis à l’ambiance « bon enfant ». Stéphane a bien senti la tension et le fait d’être perdu, je confirme qu’il a réussi à tourner en rond mais il lui a manqué « de l’ambiance » en fait et je suis d’accord !! C’est pour ça que je préfère le mode 2vs1, déjà à 2 MJ on se répartit les tâches c’est plus facile, plus fiable aussi vu qu’on se « contrôle » l’un l’autre de savoir si on a rien oublié et ça permet de se « relâcher » un peu et donc d’amener de quoi « chambrer » 😀
Bref de mon avis, et cette partie le confirme, je préfère le mode 2vs1 épicétou !!!

Samedi soir on mange léger !!!!

Fred avait amené son Enchanters Overlords en VO, vu que Mythic Games a fait la VF, qu’il est dispo sur sa boutique en ligne, c’était l’occasion d’y jouer pour voir ce que ça donne.

Bon vu ce qu’on s’est morfallé, la fatigue cumulée, et un coup de froid .. je dois avouer ne pas avoir été très en forme à ce moment-là Mais ça n’empêche que ben bof quoi ….
Alors on a fait la version coop, au premier tour on prend cher direct (6PV de perdu sur les 40 … le boss en a 99 !!) donc on a dû prendre peur, on a foncé sur le boss, qui nous annule les pouvoir des cartes équipements …. on a du mal à se stuffer … on finit par laisser passer les monstres sans avoir vraiment de mal sauf quelques dégâts quand on achète le peu de matos qui tombe. A un moment on tape les streums ce qui permet de faire petits à petits des dégâts au boss sans s’en prendre plus dans la tête .. en fait le tour de jeu devient chiant … mais vraiment … je peux acheter de l’équipement? Si oui check si non est ce que je peux taper un mignon ? Si oui check et on balance la carte pour taper un peu le boss, si non je vais chercher des sous à la ville pour acheter une carte équipement au prochain tour. Voilà, on a fini la partie comme ça après de nombreux tours … triste et chiant, limite une partie de monopoly … oui je suis méchant mais non, vraiment non je n’ai pas apprécié la partie.
Bref même fatigué j’étais vraiment motivé par le truc qui envoyait du rêve et au final déception. Mais à mon avis à refaire dans de meilleures conditions si l’occasion se présente.

Et je termine par Shaolia ou « chronique d’un futur krakaje ». Déjà pour votre info le jeu est actuellement en reprint sur Kickstarter, avec une extension, donc si vous êtes intéressé ben vous savez quoi faire. La seconde info c’est qu’il existe une vf des règles téléchargeable ici. Ensuite il y a peu de texte sur le matériel et la mécanique est vraiment super facile !!

C’est encore un KS pris par Fred …. je suis pointé du doigt concernant les krakajes en série sur cette plateforme mais a mon avis il me bat … si si !!!

Le jeu peut se jouer en 1vs1 ou 2vs1 ou 1vs1vs1 ou 2vs2 et sur le ks reprint l’extension propose le mode solo. Bref il y a de quoi satisfaire tout le monde.

Je résume, chacun à un domaine, on gagne si on détruit le domaine de l’autre ou si on récupère un certains nombres de points de culture. Dans la phase 1 on achète des « plans » de bâtiments ou de troupes. Dans la phase 2 on les pose en payant le coût. Dans la phase 3 on lance 3 dés de base et on les place pour activer tel ou tel bâtiments et/ou troupes. Les bâtiments peuvent vous aider à vous défendre, à récupérer des ressources, un dé en plus, etc etc. Les troupes font des dégâts au domaine d’en face et peuvent être améliorées. On ajoute tout un tas de bonus et autre, on se prend vite au jeu.
Mon seul regret est qu’on pioche les cartes de niveau 1 au hasard et donc difficile d’établir une stratégie de départ vu qu’elle est conditionnée par votre pioche. Je dois avouer vouloir partir sur de la culture avant même de commencer jouer et j’achète 3 cartes, donc pioche 3 cartes … de troupes.. Mon Merlin lui 3 cartes .. de bâtiments qui donnent de la culture et avec des murailles pour le protéger. Donc limite on n’a pas trop eut le choix de départ ^^ Bref clairement ça se corrige heing, suffit de mettre une « rivière » et on est bon.
Mais non franchement là encore une très bonne surprise que je vous conseille chaudement !!!

On a clairement pas joué au dixième de ce qu’on avait amené, je n’ai pas pu jouer à certains jeux avec eux comme spacecorp fraichement reçu (en même temps personne n’était vraiment chaud pour se taper règle et première partie le nez à revenir sans cesse dedans, je les comprend). Mais j’ai pu faire découvrir pas mal de nouveaux jeux et la même de mon côté, de nombreuses découverte (bonne ou non). Bref un super WE, passer un moment ensemble et faire découvrir aux autres les jeux qu’on a aimés et la même en retour, le tout dans une ambiance potache. Évidemment je tiens à remercier Fred pour son accueil, les autres acolytes pour leur bonne humeur et encore mes excuses a Merlin pour le mode locomotive à vapeur qui a écourté ses nuits. Des poutous à tous !!

Pour vous chers lecteurs j’espère que ces résumés vous ont donné envie de jouer ou de découvrir certains jeux, et comme je le dis, pas de panique, certains sont prévus ici 😉

@+
RAF Park