Assassin CreedBrotherhood of Venice est un jeu de Triton Noir. Rappelez-vous c’est celui qui avait sorti V-Commando à l’époque (maintenant renommé V-Sabotage pour cause de droits) et a décidé de se mettre en partenariat avec ses anciens collègues d’Ubisoft pour mettre sa mécanique à la sauce de l’assassin le plus connut du JV (ah non c’est Link ^^). Pour rappel le financement a été lancé fin 2018 et annonçait une livraison pour été 2020. Juste le délai d’un an et demi pour se faire livrer en avait refroidi plus d’un à l’époque pour se lancer dans le projet, mais Triton Noir avait au moins l’honnêteté d’annoncer un délai réaliste. Et finalement, c’est avec plus d’un an de retard que le jeu arrive enfin dans nos chaumières. Vous vous en doutez la crise Covid est passée par là, les soucis de transports et j’en passe. Mais il est là et enfin là, et clairement ça vallait GRANDEMENT toute cette attente !!

Ca prend un peu de place dans le coffre .. imaginez que maintenant c’est dans le salon … note à moi même, penser à acheter des fleurs 😀

Je vais démarrer par le matériel, la boîte de base est juste gigantesque, ça devient quasi intransportable, va falloir penser au diable inclus sur le carton comme l’a fait Lego avec son Faucon Millénium. Vous ajoutez à ça les 3 extensions et les deux tours et on dépasse allègrement les 15kg de matos. Oui parce que le lendemain j’ai reçu un second carton (plus petit) avec la seconde tour, un autre livre de règle pour remplacer celui de la boîte s’il était abîmé pendant le transport et d’autres cavaliers.

MODE WOOKIE ON : Je vais m’attarder sur la boîte, et ma sempiternelle question :  » Quel est votre problème avec les couvertures ou boîtes noires??? » Oui on peut me retourner la question, je sais. Ok c’est joli, les logos en vernis sélectif et tout ça mais regardez au dos de la boîte :

C’était compliqué de mettre ça en couverture ??? Avec le nom du jeu, le logo et le reste. Merde y’a des superbes illustrations et on les cache au dos ?? (le premier qui me dit « tu n’as qu’à retourner la boîte » je lui fait des promesses de mariages entre son cul et ma godasse !!). Ou même l’image de couverture de mon article qui fait une double page dans le livre de règle, elle est juste magnifique mais non … on nous cale un truc noir !!

Monolith à fait un superbe diptyque avec ses boites de Batman et là on a le droit au sempiternel « noir épuré collector de la classe qui tue!!??? » Oui c’est mon coup de gueule et ça ne change rien aux quali du jeu, ceux qui me connaissent savent pourquoi je pousse ce coup de gueule (à tort ou à raison, je vous laisse juge ^^). MODE WOOKIE OFF

Revenons à nos moutons, au niveau du matos les figs sont réussies, dans la veine d’un Monolith, MG, ou Cmon. Quelques lignes de moulage mal placées sur quelques figs mais dans l’ensemble, c’est du très bon. Mon seul « reproche » est cette armée de clone où tu te retrouves avec 10 voir 20 fois la même fig pour certaines références. Ca manque un peu de diversité de ce côté-là.

Alors je vais mettre les choses au clair, ce n’est pas parce que je pointe un truc que c’est « négatif ». Oui quand on a pledgé on avait les quantités de figs et toussa, je suis au courant. Juste que voir ce genre de truc ben ça fait quand même plusieurs années que les ks ne le font plus. Quand on a une trop grande répétition de fig souvent on trouve plusieurs poses différentes. Ce genre de truc on se croirait à la « période Conan » (2017). Et oui je sais combien coûte un moule et je sais que ça augmente considérablement le coût du bouzin. Ça ne change rien à la quali du jeu, juste que ceux qui veulent peindre leurs figs sont prévenus 😀

Sinon on retrouve plein de petits décors fournis, par exemple les échelles pour indiquer un passage sur un toit, les coffres, les caches, etc. Tout ça à une utilité dans le jeu et c’est clairement plus immersif que des jetons en cartons (oui parce que d’autres auraient mis un jeton en carton et vendu le set de décors à part !!). Et les tours sont vraiment bluffantes, ça en jette sur la table, c’est un vrai bonheur. Ajoutez à ça de superbes tuiles avec des illustrations magnifiques, idem pour les cartes, non là-dessus c’est un sans faute. Et tout ça permet de gagner en immersion.

Conclusion SANS SPOIL
Oui je vais faire deux conclusions, cette première va vous donner mes impressions sur le jeu sans donner aucunes infos sur les scénarios ou autres. Si vous pensez acheter la boîte et garder la surprise je vous invite à ne pas aller plus loin dans l’article une fois celle-ci lue. En dessous j’ai pris des photos de scénarios et j’en explique le contenu, dévoile quelques surprises, etc . Vu que ces « surprises » ont été aussi un facteur déterminant dans mon impression du jeu, je peux comprendre que certains d’entre vous veuille ne pas se faire spoiler, mais cherchent quand même à avoir des avis dessus.
Alors l’attente à été longue, très longue, mais franchement quel bonheur. Omis ces « clones » qui vont être chiant à peindre en série, la boîte de jeu est une réussite aussi bien au niveau du contenu, de la qualité des graphismes, des décors fournis, et j’en passe. En ce qui concerne le gameplay c’est une véritable claque, les missions « zéro » forment un tutoriel qui va vous apprendre à jouer en pas à pas de manière didactique. On peut juste des fois être « frustré » de se faire « stopper par ces boîtes de dialogues » (comprendre aller dans le livre de règle) qui vous explique comment jouer, tellement le sentiment de vouloir jouer est fort au bout de quelques minutes. Et en ça l’immersion est vraiment excellente, la gestion de ses actions vous oblige à optimiser vos coups, anticiper les mouvements des ennemis, sécuriser vos jets de dés pour ne pas se faire repérer. J’adore V-Sabotage (V-Commando) qui est à l’origine de celui-ci, mais Assassin’s Creed Brotherhood of Venice à réussi à mettre la barre au-dessus au niveau des sensations.
Comme dans le JV. Chaque mission apporte son minichallenge pour obtenir une « réussite » complète, en mission, vous pourrez débloquer des objectifs secondaires, effectuer des contrats, aller au sommet de la tour pour faire une synchro et dévoiler des choses supplémentaires. Alors je sais que le jeu va se retrouver en boutique en mode « réduit », comprendre que seules les figs des assassins seront dans la boite, le reste ne contiendra que des stands en carton pour représenter les ennemis. Il n’empêche que je vous invite VRAIMENT à y jouer, c’est vraiment une claque. En un mot, MERCI Triton Noir pour ce jeu!!


Avec du SPOIL (et des poils de wookies!)
A la réception j’ai démarré la campagne d’Assassin CreedBrotherhood of Venice de Triton Noir fraichement arrivé. Le jeu propose de démarrer par une mission « 0 » qui est le tutoriel du jeu, comme on peut le trouver dans n’importe quel jeux vidéo. Tout est vraiment fait pour qu’un joueur lambda puisse se lancer.

A la première mission, la 0.1, on joue juste avec des persos basiques, donc sans pouvoir, quelques cartes évènement, le système d’alerte, à vous de vous déplacer et d’aller chercher les objectifs sans se faire repérer (et donc d’user au mieux des cartes évènement). Vos actions disponibles pour cette mission sont d’ailleurs limité pour commencer. Le tour de jeu est lui aussi simplifié, et surtout les ennemis ne jouent pas. Bref c’est « basiques » mais c’est justement pour vous apprendre les bases du jeu, ça tombe bien.
A la seconde mission, la 0.2 donc, on ajoute d’autres cartes évènements, de l’équipement qui va permettre d’attaquer les gardes. Le tour de jeu ajoute de nouvelles actions, mais les gardes ne jouent toujours pas. Grosso modo grâce à l’équipement on va pouvoir commencer à s’exercer à notre métier d’assassin pour éliminer ces indésirables, fouiller les corps qui permettent de récupérer de l’équipement. La tour apparait aussi, à vous de grimper là-haut pour synchroniser la carte (coucou le JV) ce qui dévoile une mission secondaire.

Le troisième scénario augmente encore le deck évènement, on peut cette fois-ci user de nos armes, attaquer les gardes et ces derniers jouent enfin leur tour. Et là ça devient sérieux, la carte se remplie d’ennemis et il faut commencer à la jouer fine. Il devient clairement plus facile de se faire repérer, donc de déclencher l’alarme et donc de faire rentrer encore plus d’ennemis. Et comme ils jouent leur tour il va falloir anticiper leurs mouvements et choisir nos actions en conséquences. On trouve toujours le principe de mission principale, des missions bonus pour « finir » le scénario à 100% comme tuer un ennemi à partir d’une cache et la tour est encore là, permettant de se synchroniser et de chopper de dévoiler des coffres pour chopper de l’équipement en plus.

Oui là y’a du monde !!! Heureusement les assassins ont réussis leur mission et rentrent …

Pour la mission 0.4 on commence à jouer avec pas mal d’options. Si vous voulez voir un wookie découvrir le scénario et pas du tout concentré voilà la vidéo en dessous. Ah oui, jouer « sérieusement » et expliquer en même temps je vais stopper, ça vire à la catastrophe à chaque fois 😀
Oui j’ai fait des erreurs de jeu, oui j’ai mal lu des cartes, oui j’ai fait des fails aux dés, oui j’ai fait des rollback (mountain … je sais je sors ^^) oui j’ai joué comme une merde. Mais au moins vous avez une idée de comment tourne le jeu 😀 (se rattrape aux branches !!). Non sérieux je me pose la question si je ne vais pas arrêter ce genre de trucs tellement je galère en fait .. mais bon vu que de base je ne me prend pas au sérieux ^^. (mais clairement parler pour animer le truc et être concentré sur son jeu, ce n’est pas évident !).

Alors pour ce tutoriel, tout est expliqué au fur et à mesure, c’est très bien fait MAIS, comme j’expliquait ça a les inconvénients de ses avantages. Au fur et à mesure de la lecture de cette mission 0, on est envoyé sur des points de règles, donc ce ne sont que des aller et retour dans le livre pour apprendre à jouer. Idem on est toujours à fouiller dans les enveloppes en début de mission et à préparer / ajouter la mission, lire et relire pour être sûr de ne rien oublier ou mal appliquer (vécu, mais l’heure tardive doit y être pour quelque chose … non pas de bière à cette heure-ci 😃), cependant cela n’a pas interféré dans le déroulement du truc.

Comment expliquer, de temps en temps ça semble long et fastidieux, mais cette façon de faire ne me déplait pas pour autant. Ca permet vraiment d’intégrer les règles du jeu au fur et à mesure, de connaître le contenu du deck d’évènement et donc d’anticiper la possible pioche les parties suivantes, et même s’il y a de nombreux aller-retour dans le livre de règle, je trouve que ça reste bien fait, on s’y retrouve assez vite entre le lexique et le chapitrage. Alors oui j’ai mis plus de 4h de jeu pour juste faire 3 missions « basique », mais je me suis surpris moi-même de voir qu’il était 3h du mat passé quand j’ai voulu lancer la mission 0.4, chose pas raisonnable j’ai donc stoppé là, mais preuve en est que je n’ai pas vu l’heure passer et donc que je me suis fortement amusé malgré quelques périodes un peu longue (s’y retrouver dans les enveloppes, ranger les cartes, fouiller dans le livre de règle pour apprendre la suite). Ah oui prévoyez deux tables suédoises pour être peinard 😃

Par contre, pour le moment j’adore le système de campagne, les missions secondaires, les objectifs tel des réussites de JV, les quêtes secondaires qui apportent un plus au jeu et qui, si elles sont optionnelles, vont permettre de faciliter la suite. Sans parler de cette ambiance, les petits textes narratifs en début de chapitre, etc …
Vous ajoutez à ça des surprises qui apparaissent comme à la fin de cette mission où le toit s’effondre et à vous de courir pour partir dans un endroit safe tout en butant les ennemis qui vous bloquent le passage … quand on n’est pas « prévenu » ça fait tout drôle et comme on ne s’y prépare pas, on meurt 😀

Sinon, même si le jeu se joue jusqu’à 4 joueurs, avec ce nombre d’assassins sur la table, c’est un vrai festival d’ennemi qui débarque sur le plateau de jeu, et si l’alerte est donnée on dirait un zombicide :D. Bref pour dire que perso, je trouve quand même le jeu optimisé à 2 joueurs, et au passage, je fais mes parties certes en jouant seul, mais en prenant 2 assassins.

Une fois la mission zéro terminée vous devez choisir votre base, soit avec les brigands, soit avec les demoiselles de charmes, chacun offrant un avantage. Dans cette planque, vous pourrez valider des contrats, développer de nouveau matériels pour vous faciliter les missions suivantes, soigner vos assassins et j’en passe.

Ce jeu est un bijou, oui j’en rajoute une couche, mais vraiment même si je pinaille sur quelques détails d’édition (non vraiment, pour ceux qui me connaissent, si je ne disais rien sur les couvs noire je n’aurais pas été crédible on est d’accord !!), le jeu en lui-même est une réussite. Perso j’ai dû faire quasi TOUS les JV de la licence (je dois finir Odyssey et me prendre Valhalla), on retrouve tout ce qui fait le sel de cette licence. Ça reste une réussite en terme d’immersion, de sensations et ces clins d’oeil sont juste formidable.
Vous l’avez compris, je n’ai qu’un mot si vosu avez l’occasion de le prendre ou d’y jouer : FONCEZ !!

RAF Park