Il y a des fois, on hésite à se prendre un jeu …. oui parce que ça va faire doublon, doit y avoir peu d’intérêt et de toute façon la place commence à manquer. Avec WoW : Wrath of the Lich King, j’ai vraiment hésité, surtout que j’ai pas mal de jeu sous cette licence, j’aime bien l’ambiance, la charte graphique et Pandémie est un jeu dont j’apprécie énormément la mécanique. Mais bon, ils ont changé les images épicétou? En fait non … y’a des fois je ferais mieux de la fermer en fait 😀

Et puis voilà qu’un beau matin un colis arrive, l’avantage de coucher un peu partout et hop, Asmodée m’envoi le précieux pour essayer le bouzin (le tout sous le regard noir de ma douce moitié qui désespère de voir « encore » des jeux arriver). Maintenant qu’il est là, je n’ai plus à hésiter, et c’est parti pour une partie en « soluo » (comprendre jeu seul, mais en prenant deux personnages), afin de voir un peu le truc. Et l’essai à été concluant, tellement que j’ai continué à jouer après mais cette fois-ci avec de vrais joueurs et pas tout seul : des casuals, des confirmés, etc. Et toujours le même retour : « hey mais c’est super / très sympa / insérez ici une satisfaction ».

Alors oui il existe un mode solo dans ce jeu, grosso modo vous jouez 3 persos à tour de rôle mais avec une seule main de carte pour tout le monde, ce qui limite vos actions de cartes et aides sur les quêtes. Perso afin de voir les interactions j’ai préféré pour ma première partie de le faire en mode « soluo ». Ca reste juste mon choix perso ;).

Au niveau du matériel, on retrouve le plateau de WoW avec différentes zones et villes représentées dessus, le tout relié par des « chemins ». Comme pour un Pandémie normal, on va avoir un marqueur de fléau qui va indiquer combien de zones sont infectées par les goules à chaque fin de tour. Et la piste du désespoir qui avance au fur et à mesure de la partie suivant ce qui se passe et vous dirige vers une défaite certaine. La mise en place pose déjà des goules et abos sur la carte, 3 quêtes (une dans chaque zone) et on place le Roi Liche sur une des 3 zones (ce dernier ajoute +1 dégât lors des attaques s’il est présent dans la zone où vous êtes)

Chaque joueur prend la fiche de son héros, sa figurine qu’il pose à son point de départ, 2 ou 3 cartes suivant le nombre de joueurs et commence full life. Chaque héros à ses capacités spéciales et pouvoir qu’il pourra utiliser en jeu. Ces différences permettent de varier vos parties.

À noter qu’une figurine promotionnelle est disponible chez votre revendeur local et monte le nombre de perso à 8, n’hésitez pas à là demander !!!

Et là, c’est parti pour la création du paquet héros, sachant que plus vous allez le diviser, plus vous allez ajouter des cartes de propagation du fléau, plus la difficulté va être grande. Oui parce que vous aurez plus de goule et abo à gérer, se dépêcher à éliminer les monstres sur certains secteurs pour éviter que la piste du désespoir augmente et le pire, ces cartes vont arriver dans un labs de temps plus court. Bref commencer en mode « noob » pour votre première partie, vous aurez bien assez à faire !

Le tour du joueur se décompose comme tel :
1-jouer ses 4 actions, on peut en faire différentes ou plusieurs fois la même (se déplacer, se téléporter sur un bastion, se reposer pour récupérer des PV, attaquer, se lancer sur une quête si on est dans le lieu adéquat, action du personnage et action de cartes).
2-piocher 2 cartes héros (max 7 en main). C’est à ce moment que des bastions peuvent être posés ou que les cartes propagation du fléau peuvent être dévoilées. Suffit de suivre les instructions dessus pour continuer 😉
3-Générer les goules (on pioche des cartes lieux)
4-Activer les abominations qui vont foncer sur les héros et les attaquer pour tenter de les tuer.

Une des nuances par rapport à un Pandemie classique, c’est que vous avez des dés. Ainsi pour combattre vous allez pouvoir les lancer et vous aider de cartes héros « combats » afin d’éliminer les goules et autre abo sur votre zone. L’abo à 3PV et il faudra faire un one shoot pour en arriver à bout. C’est là que les cartes qui donnent des bonus d’attaque sont les bienvenues, sachant que si un autre héros est sur votre zone, il pourra vous aider en défaussant une carte combat lui aussi afin d’assurer le truc. Si vous n’avez pas tout tué ou si le Roi liche est dans la zone vous pouvez aussi vous prendre des dégâts, heureusement des faces de bouclier sont aussi présente sur les dés pour vous prémunir de ces effets, ou des cartes défense qui vont vous soigner, atténuer les dégâts.

Et ça va continuer ainsi jusqu’à ce que vous ayez réussi la mission. Sachant que le tour décrit est pour chaque joueur (donc oui on spawn du gob après chaque tour de joueur !!). Bien entendu, les ténèbres peuvent vous engloutir si vous arrivez au bout de la piste du désespoir. Cette dernière avance dans plusieurs cas :
-quand un héros meurt
-quand il y a un débordement, c’est-à-dire qu’on devrait poser une 4eme goule sur une case (mais on ne le fait pas, on subit le débordement à la place, c’est beaucoup moins sympa croyez-moi 😀 )
-quand vous devez piocher une carte héro et que la pioche est vide.

Quand vous êtes sur un lieu de quête, vous allez pouvoir faire avancer cette mission. Là encore on lance les deux dés et chaque « poing » fait avancer d’un cran la quête. Vous pouvez « ajouter » le symbole d’une des cartes que vous avez dans votre main et chaque joueur présent avec vous peut aussi vous aider d’un symbole d’une carte (les cartes « joués » comme ça ne sont pas défaussées). A chaque essai, vous devrez en contrepartie subir le courroux du gardien des lieux via des dégâts ou autres joyeusetés. L’avantage du jeu c’est que là encore chaque lieu à 3 quêtes différentes, de quoi varier vos parties.

Pour les héros, ils devront arriver au bout des 3 quêtes, celles-ci leur apportant un objet de légende une fois terminée et à utiliser en partie afin de les aider à leur progression. Une fois les 3 quêtes finies, la citadelle de la couronne de glace s’offre à vous et le Roi Liche prend place dans ses quartiers. A vous de vous diriger là-bas et d’en venir à bout. Là encore on retrouve le même principe que pour résoudre une quête.

« Alors ????!!!! » me direz-vous. Je commence par le truc qui fâche, le problème du tarif. Entre la licence et les figurines en plastique, le jeu a pris une augmentation, puisqu’on le trouve aux alentours de 50€ (contre 40€ pour la version classique). Cependant, le thème et le matériel sont quand même plus agréable avec cette version que son originale … surtout en cette période .. y’a 10 ans, « pandémie » c’était drôle, limite un film hollywoodien, aujourd’hui ça l’est beaucoup moins. Je peux comprendre que pousser des cubes pour éradiquer une maladie ça soit moins vendeur aujourd’hui, plutôt que de butter de la goule à tout va dans un univers de jeux vidéo!!
Sinon le jeu est toujours aussi tendu que le Pandemie classique. On retrouve les mécaniques de base avec bonheur, mais à côté de ça cette version a clairement des petits ajouts qui font que l’adaptation à WoW colle bien. L’univers, les quêtes, les cartes, le système de dés pour les combats, les pouvoir des persos, les figurines .. tout ça forme un tout qui fait que ça colle parfaitement et reste une « vraie » adaptation à cet univers et pas juste un copié / collé.
Alors si les vieux cons de joueurs vont surement « bouder » cette version et garder leurs virus, je gage que si vous n’avez pas de ce style dans votre ludothèque et/ou que vous êtes fan de la licence, il n’y a pas à hésiter, c’est vraiment du bon avec les mêmes sensations que l’original.

Et si vous préférez les images qui bougent et la voix d’un wookie, j’ai même fait une « video » sur ma « chaîne » Youtube. Oui y’a des guillemets, car c’est plus un live peinard improvisé qu’une vidéo travaillée et le tout sur un fourre tout ludique qui me sert de « chaîne »

Des poutous et à bientôt !!
RAF Park