Commencer à peindre

Suite à la page sur démarrer dans la peinture voilà maintenant comment utiliser ce matériel nouvellement acquis. Je précise encore et toujours qu’il s’agit là de conseil pour démarrer, à vous ensuite à force de renseignements et d’essais de vous améliorer, tout comme « ma technique » n’est pas exempte de défaut loin s’en faux.

Le but va être de transformer ça :

Koa!!! la fig n’est pas déjà peinte comme sur la boite !!!

en ça :

Oui m’enfin bon avec des différences quand mêmes :D. Avant de me lancer dans ce tuto qui j’espère va continuer à motiver certains à prendre les pinceaux, un petit laïus sur différents trucs avant de se lancer.
Déjà le choix de la figurine, si vous désirez vous lancer dans une armée de masse ne commencez pas par une figurine de seigneur ou d’état major (comme ce que je suis en train de faire :P), c’est à dire les figurines dites « uniques » qui peuvent attirer l’oeil, non exercez vous sur la masse, mon exemple perso j’ai démarré avec 120 skavens de clans et entre le premier et le dernier j’ai améliorer la technique.
Idem pour le montage, préférez de la fig plastique, c’est beaucoup plus simple, ça peut vous éviter de vous dégoutter du metal avec son tigeage. Bref on aime taper sur eux, mais games workshop pour démarrer c’est pas mal … pour le tarif on trouve plein d’occasion sur le net :p.

Préparation de la figurine.
Comme pour tout il y a une préparation à faire avant de passer le premier coup de pinceau, la première chose va être le bain pour bien détendre votre futur patient …  non je déconne .. quoi que :D, bref il faut nettoyer / laver la figurine, oui la raison est simple, sortie de son moule il y a souvent des résidus de produits dessus qui aide au démoulage et qui peut empêcher la peinture de bien accrocher, donc vous préparez un bain avec de l’eau et du produit vaisselle, vous trempez, vous pouvez même brosser avec une vieille brosse à dent (attention aux parties fragiles) puis on rince et hop la première étape est faite. Vous pouvez faire ça sur grappe ou une fois la figurine découpée à vous de voir.

surtout ne pas remettre la brosse à dent dans le gobelet de votre chère et tendre .. la belle mère par contre ^^
séance bronzette / séchage

Petit temps de séchage avant de continuer histoire qu’il n’y ais pas de grosses gouttes planquées !!

Hop on vire la pièce de la grappe avec une pince et large siouplait ça va éviter d’abîmer tout ça

Ensuite il faut degrapper la figurine, pour cela plusieurs choix mais je conseille la pince plutôt que le cutter et ensuite vous finissez les reste de grappe qui sont encore sur la fig au cutter, vous serez plus précis, éviterez d’abîmer la fig suite à un coup de cutter qui part malencontreusement et qui finira sa course dans votre pouce ^^. Pour les parties fragiles vous pouvez tordre le petit bout qui se détachera tout seul et finissez par passer une lame de cutter de manière perpendiculaire pour finir de lisser tout ça.

Une belle ligne de moulage sur le bras, un coup de cutter perpendiculaire pour gratter tout ça et hop c’est parti !!

A ce moment là il faut « ébarber » la figurine, comprenez retirer le surplus de plastique aux lignes de moulage ou les points d’accroches aux grappes. Là encore petite lime ou cutter, je vous conseille le cutter et gratter délicatement le long de la ligne (de manière péremptoire :D). Je doit avouer que cette étape va se faire plus ou moins vite, suivant la marque ou la quantité, vous serez plus ou moins précis et exigeant. L’essentiel est vraiment de virer celles qui se voient le plus, quand vous avez une centaine de skaven à faire je suis moins exigeant (et on peut critiquer geuweu mais je trouve qu’ils arrivent généralement à bien cacher leur ligne de moulage).

Généralement il y en a plein qui s’arrêtent à ce stade, un ork tout gris c’est sur ça fait peur ^^

On passe ensuite à la phase de montage de la figurine, deux cas suivant si c’est du metal ou du plastique voir de la résine. On va faire le plus simple, du plastique de chez geuweu (oui il y en a plusieurs type ^^), là dessus la colle à maquette revell comme je le disais sur l’article précédent c’est magique, vous vérifiez que ça coïncide bien, un peu de colle, on maintient 10s (voir moins) et hop c’est bon ça tient !! L’avantage du plastique c’est qu’il est légé et donc souvent seule la colle suffit. Dans le cas de la résine vous pouvez coller mais avec de la cyano cette fois et pour les grosses pièces renforcez avec une tige metal. Pour le métal je conseille vraiment de « tiger » systématiquement (sauf petite pièce … si vous voulez du challenge là dessus je vous conseille les starter de chez eden, ISC est pas mal là dessus ^^).
Le « tigeage » consiste tout simplement à percer les deux morceaux que vous voulez mettre ensemble au point de contact pour y insérer une tige de métal (bien souvent un morceau de trombone) et le tout encollé avec de la cyano. Ca a l’avantage de renforcer la fixation, surtout pour le métal, mais pour maîtriser le technique il vous faudra quelques essais, le plus dur étant de bien percer en face ou les pièces fines (qui a dit Eden ^^). Je ne peux pas m’empêcher de vous envoyer sur la video faites par Anakron ici qui résume bien tout ça avec une petite astuce.
Quand vous attaquerez de plus grosses pièces type véhicule ou autre je vous conseille de bien lire la notice de montage avant, de bien vérifier les pièces que vous collez ensemble, et de bien « lire » la figurine. Tout ceci pour éviter des surprises de montage ou que vous ayez inversé certains trucs parce que décoller tout ça pour corriger plusieurs minutes après ça va pas être facile. Pour ce qui est de « lire »une figurine c’est tout simplement voir comment vous allez la peindre et dans le cas de gros véhicule pour bien faire ou se simplifier le coup de pinceaux vaux mieux y aller en plusieurs fois, c’est à dire que vous collez un ensemble de pièce mais pas tout d’un coup pour vous faciliter la peinture, de là vous peignez votre truc peinard et une fois fini on recolle les morceaux peint ensembles, on fait quelques corrections de peinture et le tour est joué. Pour l’exemple avec ma roue infernale skaven  j’avais plusieurs morceaux : le corps de la machine avec son pilote, les deux roues, le ptit gars derrière et tous les access qui se collent après (rats dans la roue, pare choc avant etc). J’ai tout peint séparément et ensuite recollé, l’avantage de cette technique c’est que ça permet de peindre des morceaux inaccessibles si on colle tout ensuite (et de mémoire de toute façon ils le disent dans la notice aussi).

Dernière étape avant le coup de pinceaux, le sous-couchage. Là encore si vous avez une ou plusieurs figurines ce n’est pas la même chose niveau mise en place. Si c’est une seule figurine prenez une petite bouteille et mettez votre figurine sur le bouchon à l’aide de patafix.

ça va secouer mec !!

Remuez bien votre bombe plusieurs minutes énergiquement, tenez le tout via la bouteille et placez votre bombe à une vingtaine de centimètre, pulvérisez par petites pressions (et non pas un long jet continu) et faites tourner la bouteille, de cette manière vous envoyez la peinture de manière homogène. Pour une plus grosse quantité de figurine vous faites ça sur une plaque et cette fois-ci vous bougez la bombe en essayant de rester à la même distance (certains utilisent un plateau tournant ;o) ).

ça aussi c’est un autre stade que l’on trouve souvent sur les tables de jeux ^^

Le schéma de couleur
Et voilà, c’est bon vous pouvez enfin attaquer la peinture de votre figurine, mais là encore quelques conseils avant tout : le schéma de couleur. Là aussi plusieurs choix s’offrent à vous, soit recopier le schéma officiel que vous pouvez trouver sur le site (mais par pitié n’achetez pas toutes les références indiquée dans le white dwarf!!), ou vous inspirer de peintures déjà faites sur d’autres sites, ou vous faire plaisir mais attention à ne pas trop multiplier les couleurs, ou s’inspirer d’un schéma de couleur que vous aimez bien sur d’autres figs ou un peu de tout ^^. Par exemple mes skavens de clans j’ai pris les code couleur des genestealer de SHV3 : bleu nuit, purple et rouge mais comme les skavens sont plutôt sombre j’ai mis un bordeaux plus foncé que le bood angel bien vif. Cette armée n’a pas aussi de « tenue réglementaire » comme une armée conventionnelle j’ai donc joué sur ce trio de couleur en variant les tenues ce qui évite une armée de clone malgré des figurines identiques. Si vous voulez faire différents, une bonne lecture du livre d’armée peut vous aider, rien ne vaux le background pour imaginer la tenue vestimentaire, mais au final faites vous plaisir et si vous voulez faire des space marine rose ozef !!!

Figurine seule ou escouade complète
Suivant si vous voulez peindre une fig ou plusieurs, différentes façons de faire s’offrent à vous, on part sur les mêmes principes de bases mais en « simplifiant » quand vous en avez plusieurs. La technique va être simple, on va poser les aplats (c’est à dire peindre les couleurs de bases sur chaques parties), mettre du lavis (une sorte de peinture diluée qui pose des pigments dans les creux ce qui assombri la figurine et donc renforce les contrastes), les éclaircissement (on va brosser la figurine avec une couleur claire ce qui va « blanchir » les arrêtes et là encore rajouter du contraste) et pour finir les détails (souvent des petits accessoires sur la fig, ça rajoute un gros plus). Le truc peut être est de faire chaque étape pour chaque couleur (technique à favoriser pour les figurines de héros ou état major mais plus longue) ou alors poser tous les aplats, un voir deux lavis (souvent un lavis pour la peau et un autre pour les vêtements) et un ou deux brossages à sec (plus rapide à favoriser pour les troupes). Bon ici je vais faire le première technique, j’ai choisit un big boss quand même :P, elle est plus « longue » mais je n’oublierais pas d’indiquer des astuces pour la version troupes.

Gérer votre temps de peinture
Autre conseil de peinture, là cette fois-ci c’est sur la gestion de votre temps et pour éviter de vous dégoutter, rien de pire que se bloquer une journée devant 50 pitous (enfin bon ça dépend :D), ça peut grandement décourager le débutant en peinture et jeter les pinceaux. Le mieux des fois est de se faire des séances de 20/30 min tout au long de la journée ou une petite soirée peinture (entre amis) au lieu de regarder des conneries à la TV (ou les mettre en fond sonores :P). Dans le cas d’une seule figurine ça se fera tout seul à cause du temps de séchage mais quand vous en avez plusieurs vous pouvez être tenter de tout faire en une seule fois et j’ose dire non, faites les par groupes de 5 ou 10 figurines (là à vous de voir quand vous en avez marre), par exemple passer la couleur peau des 5 premières, faite une seconde série de 5, le temps de faire ça les 5 premières auront séchées, passez la seconde couleur dessus, attaquez la couleur de peau d’une 3eme série de 5, la seconde couleur sur la 2eme série, la 3eme couleur sur la 1ere série et ainsi de suite tout en gardant un nombre maximum de figurines sur la table (par exemple 20 soit 4 série de 5 .. chui fort en math hein ^^) ça évite 1/ d’encombrer votre bureau, 2/ de vous décourager au vu de la quantité à faire (imaginez 120 skavens sur la table vous n’avez pas l’impression d’avancer!!).
Au niveau temps rien ne vous empêche de vous faire une petite séance de 15/20 min le matin au réveil avec votre café ou le midi à la pause déjeuner si vous rentrez chez vous, etc etc etc.  Bref, organisez vous et il vaux mieux faire plein de petites séances qu’une grosse. Le top reste une soirée fig entre pote ce qui permet aussi de se partager des astuces et de se motiver ensemble.

Simplifions nous la vie
Autre truc pas de mélanges, l’inconvénient est qu’il faut acheter plus de pot de peinture, l’avantage pas besoin de s’arracher les cheveux à retrouver votre mélange. Souvent sur la même teinte vous aurez votre aplat (couleur de base), son lavis (pour renforcer les ombres) et celle pour le brossage à sec ( la dernière gamme spéciale de geuweu est vraiment excellente pour ça!) Pour le lavis, le même peu servir pour plusieurs couleurs, pour démarrer je vous conseille de prendre ces 3 versions seraphim sepia, agrax earthshade et nuln oil. Déjà vous aurez de quoi faire croyez moi, surtout si vous faites une armée sombre. Les lavis bleu / vert / rouge sont a réservé si vous avez cette dominante (bon si vous faites de l’ork je vous conseille de prendre le vert :P). Niveau matos deux petits bols d’eau, un pour nettoyer vos pinceaux, l’autre pour rajouter de l’eau à votre peinture, du papier sopalin pas loin (non pas pour ça bande de dégueulasses!) pour sécher vos pinceaux, retirer le surplus de flotte etc, un porte pinceau est un plus mais pas obligatoire.

Bon voilà, j’ai surement pas tout dit tellement on peut s’étendre sur le sujet mais y’a déjà un gros pavé, bravo si vous avez réussi à tout lire on va maintenant vraiment passer à l’action.

Peinture sur fig : la peau .. première!!!
Alors sauf exception qui fait qu’ à un moment donné je vais être emmerdé à peindre certains endroits, je commence toujours par la peau et puis je continue mes couleurs comme si on s’habillait, bref de l’intérieur vers l’extérieur (c’est peut être stupide mais c’est ma technique!!). La peinture, même celle de geuweu doit être diluée, niveau consistance vous allez le sentir de toute façon, trop diluée elle n’a plus de pouvoir « couvrant », pas assez et elle se posera mal, pour reprendre un truc que tout le monde connait, ça doit être comme du yop. La peinture on en met sur la moitiée du pinceau histoire de remplir le réservoir, pas plus loin parce que ça peut abîmer les poils au bout d’un moment et après votre pointe en sera affectée donc poubelle (ah oui toujours un pinceau de secours d’avance, les magasin de hobby sont rarement ouvert le dimanche et jours fériés!!). n’hésitez pas à rincer un peu le surplus de peinture en repassant sur le bord de votre pot ou en appliquant un peu de peinture sur votre main style le dessus pour retirer le gros paté qui aurait pu se former, surtout si vous attaquez des zones fines, ça permet de voir en même temps la consistance. Niveau application pas trop de secret sauf qu’il faut y aller molo à chaque limite de zone pour pas dépasser, petite astuce; il faut « prendre appui » avec sa pointe de pinceau.

Là par exemple au niveau des bras la limite est l’armure, alors poser votre pinceau pour peindre le bras et avancer doucement vers l’armure, si votre position de pinceau est bonne, quand votre pointe va toucher le bord de l’armure qui délimite la zone à peindre elle va appliquer la peinture sur le bras mais pas sur l’armure (ou une légère ligne), de là il suffit de bouger le pinceau le long de l’armure (la limite de peinture) sans forcer, juste en prenant appui et c’est magique (ça demande un peu d’exercice mais ça va vite venir). A savoir que pour ces premières couches pas besoin d’être trop précis, au pire vous pouvez dépasser, les autres couleurs couvriront vos erreurs mais à ce moment là il faudra avoir le geste sur, alors c’est le moment de s’exercer. N’hésitez pas à bouger votre figurine dans tous le sens pour trouver le meilleur angle d’attaque, levez votre pinceau plusieurs fois pas besoin de faire ça d’une traite, bloquez bien vos avant bras via le rebord de la table pour éviter de trembler, inspirez .. bloquez et c’est parti.Vous pouvez même bloquer vos main avec le même principe, a savoir que plus vous devez être précis plus vous allez bloquer haut.

Passage de lavis pareil niveau technique, au début vous aurez tendance à barbouiller voir de mettre un peu trop de lavis, le bon dosage va venir avec le temps mais bien souvent un petit passage suffit et après un second bien localisé sur certaines parties pour renforcer le contraste, en tout cas ça ne prend pas plus de 3min par fig soit les fameuses 15/20min que vous pouvez prendre le matin avec votre café ou le midi ^^.

Et maintenant le brossage à sec, pour ce faire prenez un vieux pinceaux, coupez le au bout en laissant quelques millimètres, de là vous mettez de la peinture dessus (une teinte plus claire que votre couleur de base) et vous frottez votre pinceau sur du sopalin ou un papier journal jusqu’à ce que la peinture soit quasiment effacée, vous pouvez maintenant brosser votre figurine. Il vaux mieux répéter l’opération plusieurs fois jusqu’à obtention du résultat souhaité, vous verrez ça s’éclairci tout seul (là encore un peu d’expérience et vous trouverez le bon rythme) la mauvaise idée et d’en laisser trop car vous risquez de balancer un gros coup de pinceau bien visible. Si vraiment ça arrive nettoyez vite fait avec un peu de sopalin ( oui va falloir prendre du stock) humide (pas imbibé d’eau hein :p).

Si vosu observez bien sur mes photos de merde (oui mon énorme tare là dessus) on voit bien que la figurine a les creux foncé et les arrêtes claires ce qui les fait ressortir (regardez la veine sur le bras). Le truc va être de faire partout pareil ^^.

Et voilà votre première couleur de faite, la peau est finie, plus qu’a passer au reste en suivant la même technique pour chaque couleur. Bon là c’est du vert mais pour les humains il faut bien sur utiliser des couleurs chairs (testez des teintes pour trouver la couleur qui vous plait, claire ou bronzée à vous de choisir !!) en couleur de base, le lavis c’est du seraphim sepia et vous finissez par un brossage à sec de la couleur de base dans un premier temps et/ou plus clair ensuite. Idem pour les peau noire/foncée mais là utilisez plutot un lavis nuln oil reborssage à sec de la couleur de base et un autre plus clair plus léger (on appuie moins) sinon vous risquez de trop « blanchir » la peau. Bref y’a pas de secret le dosage ça ne se réussi pas du premier coup, d’où l’astuce de démarrer par des troupes de bases.. nombreuses :P).

Je continue donc dans ma lancée, là je vais un peu plus vite mais le principe généralement ça reste le même, couleur de base +6 lavis + brossage à sec d’une teinte plus claire.

Donc là on avance avec les cuirs et le pantalon bleu. Pour les cuirs je fait souvent un bestial brown (dsl ancienne ref, recherchez dans le tableau des nouvelles refs geuweu pour voir à quoi ça correspond), lavis devlan mud (agrax earthsahde je crosi aujourd’hui) ety un brossage à sec avec un bronzed flesh. Pour le pantalon du blue regal + lavis asurmed blue + brossage a sec ice blue. Le brossage a sec toujours très léger hein !! Il vaux mieux le faire plusieurs fois léger qu’un beau loupé avec une belle trace de penture qui tâche ^^. (et là sur la photo une belle ligne de moulage sur le bout du flingue qui ets passée à coté ^^).

bon il est tard et pour la lumière naturelleun bout de balcon ça va bien 😛 Et on continue avec les métalliques et le reste des fringue que j’ai fait en orange + lavis gryphonne sepia, je doit passer un brossage a sec d’un « Fire dragon Bright (new ref) ou si le contraste ne me satisfait pas je peut encore passer un yriel yellow leger. Pour le métallique un grand classique, metal boltgun + lavis nuln oil + brossage a sec super kéger de mithril silver et un autre de chaos black sur le bout du flingue (les brossages ne sont pas encore fait là !).

Là je ne sais pas si on voit bien (je suis une burne en photo ^^), mais les oranges sont passé au lavis gryphone + brossage a sec d’un orange plus clair et un autre d’un jaune. le travail sur le metal à aussi été fait (mais bon on voit pas si bien. Reste à égayer la fig avec les détails donc les fils en rouge/bleu/vert, percer le canon (énorme oubli) le brossage noir sur l’embout, etc etc etc ..

Et voilà le taf, reste plusieurs lavis et qques éclaircissements ça et là, quelques retouches au cas où et notre figurine sera finie. Clairement ce qui peux prendre beaucoup de temps ce sont les détails, après a vous de voir le niveau que vous voulez donner mais sur une figurine unique ça vaux le coup d’y passer un peu de temps.

Et là le dos quand même (où je m’aperçois que le bout du flingue est en fait à nu et pas dans le fourreau, pas grave ça passe bien comme ça c’est pas du concours 😛

Passage du lavis Gryphone sepia sur le Bleached Bones poru l’effet Os, Ivoire, restera un brossage à sec white skull assez prononcé et un léger chaos black en bout de dents / griffes (mais ce dernier pas obligatoire) La suite après le séchage du lavis 😀

Et voilà le travail !!! Quelques retouches par ci par làaprès avori retourné la fig dans tous les sens, un peu de colle à bois (mélangée à 50/50 avec d el’eau), du sable fin, un lavis maison noir dessus, brossage à sec marron, re colle à bois et flocage et le socle ets fait !! Ah oui passage d’un noir sur le contour quand même.

plus qu’a passer à la bombe de vernis et c’est prêt à jouer 😛

En espérant que ce tuto vous à plus et vous aidera dans vos futurs projets ;o)

Publicités

18 réflexions sur “ Commencer à peindre ”

  1. J’ai rencontré une personne très bon en peinture de figurine. Son astuce pour la peinture et gardé la dilution idéal :
    Une assiette
    Une feuille de papier absorbant posé dessus
    Une feuille de papier sulfurisé par dessus.
    On mouille le tout et on s’en sert comme palette. Du coup la peinture ne sèche pas et on pompe tout les pigments déposé sur la palette ! Je ne connaissais pas cette technique et c’est vraiment bien pensé.

    1. oui tu peux même la mettre au congélateur avec un papier film dessus pour garder plu slongtemps, technique très utilisée effectivement, j’ai essayé aussi mais je suis vite revenu à la prise au pot direct 😛

      1. Sinon, au lieu du congélo, il suffit de « profiter » d’une promo de jambon, qui file la boite en plastique très plate et hermétique. Depuis ma moitié m’en a filé une, je ne peux plus m’en passer! Je peux utiliser la peinture posée sur le papier sulfurisé pendant près de deux semaines!! C’est royal, mais les pots GW sont tellement pénibles pour récupérer la peinture pour la poser sur la palette, que je les rachète en Vallejo…
        Si quelqu’un a une tecnique pour « prélever » la peinture dans des pots non compte-goutte, je suis preneur!

  2. Sympa comme article! C’est toujours bien de voir comment font les autres en effet 😉
    Sinon pour voir si la consistance de la peinture est correcte/comme souhaitée j’utilise la « technique » de passer un petit coup de pinceau sur le bord du socle, cela permet d’avoir une véritable idée du rendu et de la dilution de la peinture sur la sous-couche (ou sur une couche précédente en remettant sur un coup de pinceau plus ancien). Ca marche pas mal ^^

  3. Merci pour le tuto la peinture globalement je m’en sort nickel, meme si il reste bcp d’experience a acquérir… mais j’ai une ptite question parce que je craque…
    J’essaye de sous coucher mes figurines zombicide et j’ai plein de soucis…
    – je suis parti en blanc (bon un choix comme un autre je sais que ca se discute)… du GW
    – j’ai l’impression que ca masque plein de détails, les doigts par exemple… et pourtant c’est pas encore blanc blanc c’est plutot gris…
    – j’ai des « granulés » bizzares… genre pas lisse…
    – depuis que j’ai sous couché (j’ai fait les premieres sans… je sais c’est pas bien) j’ai l’impression que la peinture couvre moins bien…
    – et pour finir j’ai fait une vingtaine de figurines et j’ai l’impression que j’ai vidé plus de la moitié de la bombe (au sentiment au poids)… ca me parrait beaucoup non… surtout que j’ai pas tant de peinture sur le carton et que les figs je me rend compte que plein de bouts sont pas blancs et que c’est pas « blanc blanc »…

    Si tu as 5 minutes pour essayer de me répondre 🙂

    1. Erf l’effet granulé c’est la sale expérience que j’ai pu faire avec la sous couche PA, ça peut aussi venir de la température quand tu fais ça, s’il fait trop chaudou trop froid ça peut faire cet effet.
      C’est bizarre parce que suivant ce que tu dit c’est comme si tu en avait mis peu (le fai que ça soit gris) mais aussi comme si tu en avait mis bcp trop (masque les détails).
      Faudrais vraiment avorir une photo pour se rendre compte du truc.

      1. Merci 🙂 Je te fais des photos ce soir, mais je pense que c’est un « trop »… en effet de ce que je lis j’ai surement mis « trop », mais j’essayais d’avoir un blanc uni, ce qui ne semble pas la bonne idée…

        Pour la température… je suis à la reunion, j’essayerais d’en faire « sous clim » la prochaine fois, la il devait faire 29-30° 🙂

        Reste une question, tu fais combien de figurines à la louche en moyenne avec une bombe ? (20, 50, 100?)

      2. Les photos sont pourries… mais en fait en me rapprochant comme ca je me rend compte que j’ai surement ma réponse: Y’en a bien trop, non???
        Par contre sinon ca couvre pas, c’est pas « blanc » ca reste tres gris, ca fait juste une sorte de voile…

  4. Coucou,

    Félicitation pour ce tuto, il est clair précis, rien à dire ou presque, juste le coup du troisième pot d’eau. En effet le mieux c’est d’en avoir trois, le dernier est pour tout les métalliques, ça évite ainsi d’avoir des particules de métal brillant qui se retrouverai sur votre fig sur ces vêtements. Quand je ne peux pas faire autrement je fais tout ce qui est métal avec mon pot classique et je le rince avant de reprendre de la peinture non métallique.

    Sinon pour un tuto débutant j’ai deux choses à dire, je trouve que cette technique est déja assez abouti, (bravo au passage) donc pas forcément à la porté de tous. Mais le bon coté c’est qu’elle est très bien si on veux progresser par la suite et faire du lavis successif par exemple. Elle est plus dure quand on débute mais très formatrice pour la suite. Je peins depuis près de 20 ans et j’ai commencé avec de la humbrol ^^ Quand j’ai découvert le dry brush à l’acrylique je me suis senti revivre 😀
    Quand on est vraiment une brèle en peinture, et j’en ai connu, (moi même à mes débuts), on n’a pas le recul pour savoir quel technique est à notre portée. Avec le temps par contre on trouve des astuces, comme ton coup de ne pas mélanger les teintes, c’est dommage au niveau richesse, mais c’est vrai que c’est encore le mieux en peinture d’armée et en rapidité.

    La peinture pour les nuls: je conseillerai sous couche noire et non blanche. Elle camoufle bien les imperfections et surtout on n’a pas tout à peindre, le dessous par exemple reste noir. De plus elle fait merveille pour le brossage. Après la sous couche on brosse direct ! Pas d’aplat de la couleur de base, c’est au brossage qu’on l’a fait et après 2-3 passage on commence à y rajouter du blanc, du jaune ou directement la couleur pareil en plus claire déjà en pot. Les lavis seront gardé pour rajouter de l’ombre au besoin, de la richesse de couleur, ou quand on à trop brosser claire. Donc ça fait sous couche noire, brossage, lavis puis ultime brossage finale (très léger) Toujours dans l’optique de gagner du temps vous pouvez même appliquer le même lavis généreux à toute la fig, je conseil un mélange de marron et noir, ou noir diluer à l’eau, ou marron sur certaine fig, pour l’ork ça fonctionnerai. (car c’est cradok un ork)
    Donc en gros ça nécessite que du brossage assez lourd, puis un lavis assez généreux puis un éclaircissement en dry brush très léger. Dans certain cas, vous pouvez y incorporer un aplat que vous assombrirez avec un lavis puis brosserez. Et c’est finis. Il faut juste s’adapter à la fig. C’est difficile de faire plus accessible et avec un rendu qui frôle le peint pro si on le fait avec doigté.

    Si vous êtes vraiment des brêles et vous sentez incapable essayez ma méthode. Et dès que vous vous sentirez essayez la sienne, et vous saurez tout peindre après, partir du noir et du blanc. Vous n’aurez plus qu’a vous essayez petit à petit aux techniques des pros pour rajouter des trucs à votre peinture. Après c’est une question de gout. Certain préfère passer beaucoup de temps à ombrer d’autre à éclaircir, certain aime brosser d’autre lavisser 😉

    Un dernier pour la route: Puisque tu montres une technique déjà abouti (à mon sens en tout cas) sachez que vous pouvez passez directement du blanc aux lavis sans couche de base. Par exemple pour l’ork après la sous couche blanche tu prends du gretchin green ou camo green tu le dilues non pas comme du yop mais comme du lait. ça ne couvrira rien on est bien d’accord. Il faut penser en 3D, tu viens d’appliquer ton éclaircissement finale là. Ensuite tu continu avec d’autre teinte, comme le goblin green, jusqu’au catachan green par exemple toujours super diluer, de plus en plus dans les creux et sur de moins en moins de surface. Tu vas dans l’ombre quoi. Si tu es mal à laise avec la consistance de la peinture diluer rajoute du medium mat que l’on trouve en boutique d’art et hop (et non yop) toute tes couleurs auront la textures des lavis GW. Le temps que l’on perd avec cette méthode est largement gagné à ne pas avoir à brosser ni poser d’aplat. Et la figurines aura surtout une finesse intéressante.

    Bonne paintoche à tous

    sam

    1. Merci pour l’astuce, je vais tester celle-ci effectivement histoire de voir. C’est ça qui est bien avec la peinture on tombe toujours sur une astuce d’un gars qu’on en connais pas et hop on a envie d’essayer 😛

  5. Pour Ryan:
    La bombe de peinture c’est un métier 😉 blague à part j’ai du mettre 15 ans avant qu’on m’apprenne comment bien le faire. Que des petites touches, ne pas trop en mettre puis croiser les couches. Et surtout l’angle, il faut sous coucher ta fig à 45° vers le bas et 45° vers le haut. comme ça <i (le i c'est la fig, le < c'est les deux angles qu'il faut prendre avec ta bombe par rapport à ta fig.) ainsi tu couvres le dessous de la fig et son dessus sans surcharger, le centre étant couvert de deux fines couche croisé. ça garde les détails et ça accroche bien. Car ta peinture doit être bien mat et accroché. Il ne faut pas en mettre trop et avoir un blanc lisse, presque brillant car sinon ta peinture n'accrochera plus dessus. Ensuite (surtout pour des zombies, hum hum) t'a pas besoin que ta sous couche soit impeccable (je vais me faire des ennemis en disant ça) ça m'est arrivé de partir d'une fig avec sous couche raté, avec des petits points gris et même des endroits qui n'avaient pas reçu de sous couche. Tout se rattrape et dernier conseil, il vaut mieux partir d'une sous couche pas assez appliqué que l'inverse. Tu rattraperas avec ton aplat de ta couleur de base. Tu peux aussi brosser toute ta fig au blanc juste après une sous couche raté. Il faut prendre une peinture peu diluer, voir pure et le brossage la texturera suffisamment pour qu'elle accroche bien après. Tu peux aussi passer un lavis juste après ta sous couche raté qui donnera une teinte intéressante. Comme un vert pour tes zombies, tu brosses par dessus ou tu joues avec des lavis en transparences et hop le tour est joué. Ils auront une teinte cadavérique sous jacente.
    Le plus souvent il faut vérifier la buse, elle est en partie obstruer, il faut la nettoyer avec une aiguille fine ou de l'alcool ménager. Une fois j'ai eu une bombe qui vraiment déconnait, elle m'a tout lâché en quelque seconde, mes figs avait prit un kilog d'un coup. Mais ce genre de chose est rare. Il faut toujours essayer une bombe neuve sur un bout de carton, même d'une marque que l'on connait. J'ai déjà pleurer des figs comme ça après un vernis gluant, style ectoplasme. Il te reste toujours la solution du glanzer ou du bendix 55 pour tout décaper et recommencer.
    Bon courage, mais c'est foupoud'av non ? 😀

    1. Merci aussi pour ces conseils 🙂

      J’ai eu une semaine de dingue qui m’est tombée dessus sans prévenir, je mettrais des photos de mes soucis ce WE… Mais vu ce que m’a dit Rafpark, je crois que j’en met trop, et des pulvérisations trop longues… Par contre je suis un peu de ton avis sur le granuleux… j’en suis aux zombies et c’est « presque mieux » par endroits… mais pour le reste ca va pas le faire alors faut que je trouve une solution :p

      1. Vala le monsieur il a tout dit et au vu de tes photos effectivement tu en met trop, bien souvent due à une trop longue pression de la bombe.
        De toute façon on y arrive pas à chaque fois et chaque technique met du temsp à etre maitrisée ;o)
        bonne peinture et dès que j’ai ma boite de zombicide S2 je lance un « défi « de peinture groupé donc si tu veux en être tu est le bienvenu, c’est vraiment histoire de se motiver les uns les autres !!!

      2. Ok merci a vous deux… bon je recommence autrement et si ca marche pas j’essayerais de trouver quelqu’un ici pour me montrer 🙂

        En tout cas, contre toute attente… c’est plus compliqué que de peindre un truc « correct » cette histoire de sous couche 😀

  6. Désolé… j’ai encore une question…

    J’ai vu que certains sous couchaient avec une couche de peinture acrylique noire (normale quoi) au pinceau… c’est même la solution conseillée dans la boite de base GW de la Moria que je viens de récupérer au bon coin à vil prix…

    Ca se fait ? ca marche ? ca a des inconvénients à part le temps de peinture? (parce que au prix au je paye la bombe de sous couche ici, plus de 20€, ca peut aussi etre une bonne idée…non?)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Comment un quadra peut encore pousser du pitou!!

%d blogueurs aiment cette page :